Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Joseph Bonaparte : une nouvelle image du frère aîné de Napoléon

Par Vincent Haegele, invité par Laetitia de Witt

L’histoire a porté un jugement sévère sur le frère aîné de l’empereur : faible, paresseux, manquant de courage et de détermination. Avec Vincent Haegele nous découvrons un personnage bien plus complexe et intéressant, un Joseph ni soumis ni gentil mais charmeur et cultivé, imprégné des tragédies cornéliennes et surtout un Joseph ambitieux, fasciné par le pouvoir.


Bookmark and Share

Dans son ouvrage, Napoléon et Joseph Bonaparte. Le pouvoir et l’ambition, Vincent Haegele s’est livré à une étude comparée des parcours de Napoléon et de son frère aîné, Joseph. On y découvre beaucoup d’informations inédites, en particulier sur Joseph, dont il n’existe pas de biographie récente.

- Né en 1768, Joseph est d’abord destiné à l’état ecclésiastique avant d’opter pour le droit. Ses jeunes années se partagent entre la Corse et le continent où la famille Bonaparte trouve refuge. Installé en Provence aux côtés des siens, Joseph rencontre Julie Clary, fille d’un négociant de Marseille, qu’il épouse le 1er août 1794. Deux filles naîtront de cette union, Zénaïde et Charlotte.

- Après la chute de Robespierre, Napoléon alors à Paris s’essaie dans les affaires sans y parvenir pendant que Joseph, à Gênes, profite d’une situation paisible. L’intervention de Napoléon le 13 vendémiaire inverse les choses. Son ascension est désormais imperturbable : en novembre 1795, il est nommé général en chef de l’Armée intérieure puis général en chef de l’Armée d’Italie. Joseph perçoit aussitôt qu’il peut profiter de l’ascension de son frère. C’est ainsi qu’il devient commissaire des guerres à l'armée d'Italie avant d’entamer, en 1797, une carrière diplomatique qui le mène d'abord à Parme puis à Rome. A son retour d’Italie, il siège au conseil des Cinq-Cents où il avait été élu en 1797. Son rôle y est décisif lors du coup d’Etat du 18 Brumaire. Précisons que les préparatifs du coup d’Etat avaient eu lieu dans sa propriété de Mortefontaine qu’il venait d’acquérir. Tout en conservant sa fidélité à son frère, Joseph affirme peu à peu son indépendance. Ainsi Mortefontaine, propriété magnifique à laquelle Joseph tient beaucoup, devient le lieu de rassemblement d’hommes souvent opposés à Napoléon. Les relations amicales de Joseph avec Germaine de Staël froissent particulièrement le futur empereur. En fait, Joseph se plaît à incarner le représentant officieux de l’aile libérale. Par la suite, il n’aura de cesse de cultiver l’image d’un roi philosophe.

- Sous le Consulat,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires