Nicolas Bouzou et Philippe Dessertine : Quelle situation économique pour 2010 ?

Les deux économistes nous donnent leur regard sur une année qui sonnerait le glas de la crise
Nicolas Bouzou et Philippe Dessertine, auteurs et chroniqueurs sur les médias nationaux, échangent et apportent leur réflexion sur les grands sujets qui promettent d’alimenter l’actualité économique et sociale en 2010, année que chacun espère comme celle de la sortie de crise. Les "promesses de 2010" peuvent-elles être tenues ?


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Jean-Louis Chambon
Référence : ECL624
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/ecl624.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 7 février 2010

Notre chroniqueur Jean-Louis Chambon reçoit Nicolas Bouzou et Philippe Dessertine, l’un et l’autre économistes, professeurs d’Université, vice-présidents du Cercle Turgot.

- Au plan macro économique, une première question conditionne l’ensemble des facteurs économiques et la mise en marche des « moteurs » : la croissance. De son niveau dépend largement la capacité des pays développés à recréer de l’emploi et à relancer le commerce international.

La croissance mondiale est actuellement tirée par la Chine et les pays émergents et reste en prévision relativement faible (entre 1 et 1,50) dans la vieille Europe. Les Etas Unis tablant pour leur part pour une reprise de l’ordre de 2 à 3 %.

Philippe Dessertine et Nicolas Bouzou apportent leur réflexion sur les nouveaux moteurs de la croissance susceptibles de prendre le relais, c’est-à-dire l’écologie, les technologies numériques, l’Asie émergeante etc…

- Le regard croisé porte sur l’emploi : une reprise sans emploi reste la grande crainte : quelles en seraient les conséquences pour la situation française.

- De même l’endettement et les déficits structurels font l’objet d’une analyse particulièrement pertinente s’appuyant entre autre sur l’expérience récente de Philippe Dessertine dans la commission Juppé Rocard sur le grand emprunt.

- Puis les économistes examinent les risques monétaires, le retour de l’inflation et une hausse probablement plus rapide qu’anticipée des taux d’intérêt longs (pour le second semestre 2010 ?)

- Enfin la gouvernance mondiale reste perplexe. Il semble que les Etats-Unis narguent les Européens sur tous les facteurs : bonus, fonds propres, normes comptables, (le « grand accord » se fait attendre cruellement).

Rendez-vous est pris pour examiner dans une prochaine chronique les échéances nationales incontournables, retraites, déficits et endettements sociaux entre autres...

-  Nicolas Bouzou est économiste, directeur fondateur d’ASTERES, directeur d’études au MBA du Droit des affaires et du Management à l’Université de Paris 2 , Dassas. Chroniqueur, intervenant régulier sur plusieurs chaînes de télévision (LCI, RTL, France Télévision) il est aussi un auteur à succès, l’un de ses ouvrages : Petits précis d’économie appliquée à l’usage du citoyen pragmatique paru chez Eyrolles a reçu le Prix Spécial du Jury Turgot en 2008. Il vient de faire paraître récemment Krach financier (Eyrolles).

-  Philippe Dessertine, agrégé en sciences de gestion, professeur d’université, directeur du CEROS et de l’Institut de Haute Finance (IHFI), chroniqueur et auteur, il a fait paraître chez Anne Carrière en 2009 un ouvrage Ceci n’est pas une crise, juste la fin d’un monde qui a été particulièrement remarqué par les spécialistes. Il a fait récemment partie de la commission Juppé , Rocard sur le grand emprunt.

Ils sont l’un et l’autre vice-présidents du Cercle Turgot, présidé par Jacques Henri David. Ce think tank généraliste a publié en 2009 un ouvrage collectif Repenser la planète finance chez Eyrolles et fera paraître en mars 2010 la Chinamérique (Eyrolles).






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires