Jean Fourastié, par Jean Cluzel

Jean Cluzel a succédé à Jean Fourastié à l’Académie des sciences morales et politiques
Ecoutez la biographie de Jean Fourastié (1907-1990) dressée par Jean Cluzel, son successeur à l’Académie des sciences morales et politiques, en 2006.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : hab010
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab010.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida512-Jean-Fourastie-par-Jean-Cluzel.html
Date de mise en ligne : 25 janvier 2006

A propos de Jean Fourastié

Jean Fourastié est un économiste français, connu notamment pour avoir été à l’origine de l’expression "Trente glorieuses" désignant la période prospère qui a caractérisé les pays du monde occidental.

1907 - Né le 15 avril, rue Nationale à Saint Benin d’Azy (Nièvre), d’Honoré Fourastié et Eulalie Mouly.

1930 - Il devient ingénieur des Arts et Manufactures.

1933 - Diplômé de l’École libre des Sciences politiques. Commissaire contrôleur, puis Commissaire contrôleur général des Assurances, jusqu’à son détachement en 1951.

1935 - Le 12 septembre, il se marie avec Françoise Moncany de Saint-Aignan.

1936 - Devient Docteur en Droit. Sa thèse est publiée chez Dalloz.

1937 - Naissance de sa fille : Jacqueline.

1939 - Naissance de son fils Jean-Pierre. Mobilisation. Évasion.

1941 - Est chargé du cours d’Assurance au Conservatoire National des Arts et Métiers.

1942 - Première édition de : La Comptabilité, collection "Que sais-je ?", PUF.

1943 - Naissance de son fils Vincent et décès de son père, Honoré Fourastié.

1945 - Publication de L’Economie Française dans le Monde. Jean Monnet l’appelle au commissariat au Plan, d’abord comme chef du service économique, puis comme conseiller économique.

1947 - Professeur à l’Institut d’études politiques de Paris (jusqu’à sa retraite).

1948 - Vice-président du Comité des questions scientifiques et techniques à l’O.E.C.E.

1949 - Publication : Le grand espoir du XXe siècle.

1951 - Devient Directeur d’Études à l’École Pratique des Hautes Études (jusqu’à sa retraite). Président de la commission de modernisation de la Main-d’œuvre du Commissariat au plan (pendant quatre plans successifs).

1954-7 - Président du groupe de recherches de la C.E.C.A, sur les conditions et les conséquences du progrès technique dans la sidérurgie.

1957 - Est nommé Expert des Nations unies auprès du gouvernement mexicain et de la commission économique pour l’Amérique latine. Est élevé au grade d’Officier de la Légion d’Honneur.

1960 - Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers, titulaire de la chaire d’Économie et Statistiques Industrielles.

1961 - Devient membre du ’’groupe de travail 1985’’ du Commissariat général au Plan. Publication de : La grande Métamorphos.

1965 - Publication : Les quarante mille heure.

1966 - Obtient en Belgique le Prix de la Fondation Émile Cornez. Devient éditorialiste au Figaro. Publie : Les conditions de l’esprit scientifique.

1967 - Publication : Essai de morale prospective. Anime jusqu’en 1968 : les Quarts d’heure mensuels à la Télévision Française.

1968 - Est élu à l’Institut de l’Académie des sciences morales et politiques, où il remplace Robert Garric.

1970 - Publication : Lettre ouverte à quatre milliards d’hommes.

1974 - Publication : Comment mon cerveau s’informe.

1976 - Est nommé membre du Comité de Jérusalem.

1977 - Publie : Le long chemin des hommes.

1978 - Publication : La réalité économique. Il prend sa retraite et obtient, la même année, le Prix de la Vie économique (avec sa fille Jacqueline).

1979 - Reçoit le Prix Paul-Louis Merlin de la Fondation de France. Devient Président de l’Académie des Sciences morales et politiques. Publication : Les Trente glorieuses.

1981 - Devient président de la commission administrative centrale de l’Institut.

1983 - Publication : Le rire, suite.

1986 (9 décembre) : Il reçoit des mains d’Alfred Sauvy, la Grand Croix de l’Ordre National du Mérite.

1987 - Publication : D’une France à une Autre, Avant et après les trente glorieuses.

1989 - Réédition du Grand Espoir du XXe siècle, collection Tel. Gallimard.

1990 - Il meurt le 25 juillet à Douelle dans le Lot.

Lien vers le site internet consacré à Jean Fourastié






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires