La création du planning familial

Par Evelyne Sullerot, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
Comment et dans quel contexte est né le planning familial il y a tout juste cinquante ans, en 1956 ? Réponse avec la co-fondatrice et sociologue Evelyne Sullerot ...


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : pdm041
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pdm041.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida501-La-creation-du-planning-familial.html
Date de mise en ligne : 14 mars 2006


Evelyne Sullerot, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques, fut la co-fondatrice du planning familial en 1956.
Evelyne Sullerot, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques, fut la co-fondatrice du planning familial en 1956.

Le saviez-vous ? L’idée de créer le planning familial est née à l’Académie des sciences morales et politiques ; plus exactement, elle a germé suite à la communication de Marie-Andrée Weill-Hallé, gynécologue, venue présenter aux académiciens la situation de ses femmes désœuvrées qui affluaient alors dans son cabinet. Plusieurs académiciens furent acquis à la cause : le pasteur Marc Boegner, l’écrivain-médecin Georges Duhamel et le philosophe Gabriel Marcel. En 1956, Evelyne Sullerot et Marie-Andrée Weill-Hallé fondent "La Maternité heureuse" avant de devenir "Le mouvement français pour le planning familial", le MFPF ; une action par les femmes, pour les femmes. En demandant le droit à la contraception comme les Hollandaises où les Anglaises, elles furent dans l’illégalité la plus totale. Onze ans plus tard, en 1965, elles obtinrent gain de cause, et la pillule fut délivrée aux Françaises.

Evelyne Sullerot nous fait le récit passionnant de cette aventure.

A propos d’Evelyne Sullerot

Correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques depuis 1999, Evelyne Sullerot est également ancien membre de la Commission française de l’Unesco.

Professeur (1947-49), fondatrice (1955) et secrétaire générale (1955-58) puis Présidente d’honneur du Mouvement français pour le planning familial, Evelyne Sullerot a occupé de nombreuses fonctions, telles que :
- Chercheur au Centre d’études des communications de masse de l’Ecole pratique des hautes études (1960-63)
- Professeur à l’Institut français de presse (1963-68)
- Professeur à l’université libre de Bruxelles (1966-68),
- Expert auprès des Communautés économiques européennes (1969-92) et auprès du Bureau international du travail (1970)
- Chargée de cours à la faculté des lettres de Paris-Nanterre (1967)
- Membre du Conseil économique et social (1974-89)
- Fondatrice et Présidente des centres Retravailler, Membre de la commission nationale consultative des droits de l’Homme (1986-99)

Ses œuvres- La Presse féminine (1963)
- La Vie des femmes (1964)
- Demain les femmes (1965)
- Aspects sociaux de la radiotélévision (1966)
- Histoire de la presse féminine des origines à 1848 (1966)
- Histoire et sociologie du travail féminin (1968)
- Le Droit de regard, la Femme dans le monde moderne (1970)
- L’Emploi des femmes et ses problèmes dans les pays de la CEE (rapport, 1972)
- Les Françaises au travail (1973)
- Les Crèches et les équipements d’accueil pour la petite enfance (en coll., 1974)
- Histoire et mythologie de l’amour (1976)
- Le Fait féminin (1978)
- L’Amant (1981)
- Le Statut matrimonial et ses conséquences juridiques, fiscales et sociales (1984)
- Pour le meilleur et sans le pire (1984)
- L’Age de travailler (1986)
- L’Enveloppe (1987)
- Les Problèmes posés par la toxicomanie (1989)
- Quels pères ? Quels fils ? (1992)
- Alias (1996)
- Le Grand remue-ménage
- La Crise de la famille (1997, rééd. 2000)
- Diderot dans l’autobus (2001)
- Silence (2004)

En savoir plus sur :
- Le MFPF






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires