François d’Orcival : un mousquetaire de la plume

Son Roman de l’Elysée succède à d’autres ouvrages très combatifs
François d’Orcival a été élu le 23 juin 2008 pour succéder à l’historien Henri Amouroux à l’Académie des sciences morales et politiques. Son épée d’académicien lui a été remise le mercredi 3 juin 2009, dans les salons de l’Hôtel de Lassay, au cours d’une cérémonie chaleureuse, devant une assistance nombreuse qui couvrait plusieurs aspects de cet homme : on ne le soupçonnait pas d’avoir tant de facettes.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Elizabeth Antébi
Référence : HAB539
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab539.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida4637-Francois-d-Orcival-un-mousquetaire-de-la-plume.html
Date de mise en ligne : 6 septembre 2009

Outre le journaliste bien connu de "Valeurs Actuelles" -dont il est président du comité éditorial - et du Figaro Magazine, ou même de LCI, François d’Orcival a été élu par ses pairs de tous les bords politiques, dès 1998, Président du Syndicat professionnel de la presse magazine et d’opinion (SPPMO). Il le reste depuis plus de dix ans !

A l’Hôtel de Lassay, le Général François Cann, vétéran de l’Algérie et du Liban, qui siégea avec lui à l’Institut des hautes études de défense nationale, a révélé une autre de ses facettes : il a rappelé un passé familial orienté vers une tradition militaire. Répondant à l’un des « parrains » de François d’Orcival, Xavier Darcos, qui citait Cicéron (cedant arma togae – « que les armes cèdent à la toge ») le Général Cann disait que paradoxalement Cedat Toga Armis dans la mesure où le nouvel académicien serait adoubé ce jour-là d’une épée : et quelle épée ! celle d’un mousquetaire noir de 1815.

C’est ainsi qu’on découvrait une autre facette de François d’Orcival qui voue une passion aux mousquetaires, et avait commencé sa carrière par des livres combatifs – Le Courage est leur Patrie, ou des ouvrages sur la Rhodésie et les Marines, avant de publier trente ans plus tard un ouvrage plus paisible, Le Roman de l’Elysée.

Le Roman de l’Elysée : De la Pompadour à Nicolas Sarkozy, 2007, François d’Orcival, ed. du Rocher, 451 pages.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires