Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Jean Kovalevsky, astronome, spécialiste des satellites naturels et artificiels des planètes

Académicien des sciences, il relate plus de cinquante années de recherches célestes !
Spécialiste de l’évolution du mouvement des satellites naturels et artificiels des planètes et de la Lune, Jean Kovalevsky a poursuivi sa carrière dans ce domaine tout en regroupant les équipes françaises engagées en géodésie spatiale dont il fut le premier directeur du Groupe de recherches : le GRGS. Entretien avec Jean Kovalevsky, membre de l’Académie des sciences sur ses multiples recherches.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher


Jean Kovalevsky, membre de l'Académie des sciences
Jean Kovalevsky, membre de l’Académie des sciences

C’est en 1951 que Jean Kovalevsky débute ses études supérieures en entrant à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm.
Sorti agrégé de mathématiques en 1954, ce n’est que l’année suivante qu’il se décide à se tourner vers la mécanique céleste, grâce à son professeur André Danjon. Il devient ainsi attaché de recherche pendant cinq ans à l’Observatoire de Paris. Pendant la période 1955-60, il effectue parallèlement 18 mois de recherche à l’université de Yale aux Etats-Unis, où il est en thèse de doctorat.

De retour en France, Jean Kovalevsky occupe pendant dix ans la direction du service des calculs et de mécanique céleste au Bureau des Longitudes. Avec l’évolution technologique, il renouvèle les méthodes de calcul de La connaissance des Temps. Pour rappel La connaissance des temps au XVIIe siècle permettait d’annoncer aux astronomes les principaux phénomènes et à leur fournir les calculs nécessaires aux réductions de leurs observations journalières. On y trouvait les levers et couchers du Soleil, de la Lune et des cinq planètes connues, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, leurs passages au méridien de Paris, leurs longitudes, leurs latitudes et leurs déclinaisons.

Jean Kovalevsky a appliqué ses méthodes de calcul au mouvement des satellites artificiels, ce qui le conduisit à prendre des responsabilités dans le programme spatial français pour les satellites D1A, C et D (en 1967).

Jean Kovalevsky l’explique ainsi :
« J’ai développé avec mes élèves, de nouvelles méthodes de construction de théories analytiques du mouvement des corps célestes en utilisant les nouveaux moyens de calcul sur ordinateur. Plusieurs thèses ont été soutenues dans ce domaine pendant mes onze années passées au Bureau des Longitudes alors que je me suis particulièrement intéressé à l’évolution du mouvement des satellites naturels ou artificiels des planètes et de la Lune. »

Une nouvelle discipline : la géodésie spatiale

Dans les années 1970, une nouvelle discipline scientifique fait son apparition grâce aux progrès technologiques : la géodésie spatiale. Jean Kovalevsky occupe le poste de Directeur exécutif du Groupe de Recherches de Géodésie Spatiale (GRGS).
La géodésie spatiale est le carrefour de nombreuses disciplines, en particulier les sciences de la Terre solide, l’océanographie, la glaciologie, ainsi que la planétologie qui bénéficient d’approches très voisines. Ses principaux domaines d’investigation concernent la forme de la Terre, son champ de gravité et son évolution temporelle, ses déformations globales (rotation, marées, mouvements de la surface), la dynamique des océans et des calottes polaires.
Ses applications sont nombreuses en orbitographie, navigation et dans la constitution et le maintien des systèmes de référence. Des objectifs similaires sont au cœur de l’étude des corps du système solaire et constituent ce qu’on appelle la géodésie planétaire.

Création du Centre d’études et de Recherches en Géodynamique et Astrométrie

Parallèlement, Jean Kovalevsky développe un intérêt pour l’Astrométrie spatiale et se lance dans la création du Centre d’études et de Recherches en Géodynamique et Astrométrie à Grasse (CERGA). Il en est le directeur de 1974 à 1982, avant de retrouver ses fonctions d’astronome au sein de ce groupe de recherche jusqu’en 1994.
(Le CERGA fait aujourd’hui partie intégrante de l’Observatoire de la Côte d’Azur).

Vous avez dit métrologie ?

Aujourd’hui, Jean Kovalevsky s’intéresse à la métrologie. Président pendant une dizaine d’années du Bureau National de Métrologie, cette institution consiste à assurer la cohérence nationale et internationale des mesures effectuées dans les entreprises mais aussi à l’occasion d’activités plus traditionnelles.

Ecoutez Jean Kovalevsky retracer les grands moments de son parcours.

Jean Kovalevsky est membre de l’Académie des sciences dans la section sciences de l’univers depuis 1988. Il est également membre de l’Academia Europea, l’Académie Internationale d’Astronautique, et l’Académie des technologies.
Jean Kovalevsky est membre du Bureau des longitudes, membre du Comité internationale des poids et mesures.

En savoir plus :

- Jean Kovalevsky de l’Académie des sciences
- Écoutez nos émissions sur l’astronomie






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires