La Nouvelle Revue Française entre Guerre et Paix (1914-1925)

Une émission à l’occasion du centième anniversaire de la NRF.
L’historienne franco-israélienne Yael Dagan nous présente la vie des collaborateurs de la Nouvelle Revue Française face à la Grande Guerre. Après avoir travaillé de longues années sur de multiples sources, Dagan offre des portraits croisés, avec un sens aigu de l’analyse psychologique et historique. Au delà, elle se pose la question de la disparition de l’intellectuel tel qu’il fut perçu au moment de l’Affaire Dreyfus. Une analyse incontournable pour ceux qui s’intéressent à l’histoire intellectuelle de la France du XXe siècle.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : HIST542
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist542.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida4257-La-Nouvelle-Revue-Francaise-entre-Guerre-et-Paix-1914-1925.html
Date de mise en ligne : 12 avril 2009

Nous commémorons cette année le 100e anniversaire de la fameuse NRF. L’émission Un jour dans l’Histoire a souhaité au cours de cette émission aborder un aspect de sa très longue histoire, aspect méconnu s’il en est puisqu’il s’agit des rapports de la Nouvelle Revue française et de la Grande Guerre, qui deviendra plus tard dans nos manuels scolaires la Première Guerre mondiale. Se pencher sur les rapports entre la NRF et la Grande Guerre, c’est se poser une question, celle du rôle des intellectuels face au déchainement des passions guerrières, ces intellectuels qui sont « nés », à l’occasion des débats politiques de l’Affaire Dreyfus. Existe-t-il dans le comportement de ces écrivains une linéarité ? Retrouve-t-on des thématiques récurrentes dans leurs écrits (relations épistolaires, confessions orales, articles de presse et livres) au cours de cet événement, la Grande Guerre, qui présida à la naissance du XXe siècle ? Des questions auxquelles Yael Yagan trouve des réponses et des conclusions qu’elle livre ici pour les auditeurs de Canal Académie.

L’invitée.

Yal Dagan
Yal Dagan

Yael Dagan est historienne, docteur de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Avant de venir en France, Yael Dagan a passé sa licence de philosophie et de Lettres à Tel Aviv (Israël). Arrivée en France en 1995, elle a travaillé de longues années sur les intellectuels de la première moitié du siècle, notamment sur les rapports des écrivains de la NRF pendant et après la Grande Guerre. Ancienne élève de Christophe Prochasson, elle a tiré de sa thèse un livre indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire intellectuelle de la France La NRF entre Guerre et Paix (1914-1925), paru chez Tallandier.

Présentation de l’éditeur.

La Nouvelle Revue française, fondée par André Gide et quelques amis il y a tout juste un siècle, relève désormais du patrimoine national. En explorant une période méconnue de son histoire (1914 à 1925), ce livre comble une lacune. Il constitue aussi une contribution à l’histoire culturelle de la Grande Guerre. L’analyse du discours politique, littéraire et critique de la revue, sa confrontation avec des sources inédites, l’étude des itinéraires et des réseaux permettent de comprendre comment André Gide, Jacques Rivière, Jean Schlumberger, ainsi que les meilleurs écrivains français de la période – Proust, Claudel, Valéry et tant d’autres – ont basculé deux fois. En 1914, renonçant à la paix, ils sont séduits par la guerre. À partir de 1919, pour certains plus tôt, pour d’autres plus tard, ils feront le chemin inverse, passant de la guerre à la paix. Au-delà du contexte particulier de la NRF et de la Grande Guerre, Yaël Dagan pose la question, toujours brûlante, du rapport des intellectuels à la politique en temps de guerre, de la portée et de la pertinence de leurs engagements, ou de leurs silences.

Les grandes dates de la Nouvelle Revue Française sont sur Kronobase






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires