Art textile contemporain : la relève des jeunes artistes

Une initiative de l’Académie des beaux-arts à l’échelle européenne
L’Académie des beaux-arts soutient activement la tapisserie contemporaine et l’art textile en Europe. Elle a initié un projet culturel européen sur plusieurs mois dont ont bénéficié quatre jeunes artistes dont les travaux ont fait l’objet d’une exposition, Divers tissés, en février 2009 à l’Institut de France et en Lituanie, en avril. Découverte de ce programme original et européen en compagnie de deux des lauréats : Rasma Noreikyte et David-Elliot Sallamanovitch.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : CARR570
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr570.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida4252-Art-textile-contemporain-la-releve-des-jeunes-artistes.html
Date de mise en ligne : 3 mai 2009


<i>Œil fermé</i>, Technique personnelle, fils synthétiques, thé, café, silicone, tapisserie de Rasma Noreikyte, 2004
Œil fermé, Technique personnelle, fils synthétiques, thé, café, silicone, tapisserie de Rasma Noreikyte, 2004
© Juozas Kamenskas

Rasma Noreikyte s’intéresse au corps humain et en particulier à la peau, qui, pour elle, raconte une histoire : « Chaque ride est un voyage, un moment dans le temps ». Elle se dit attirée par les manifestations physiques de l’être, par ses cheveux, leurs textures, leurs couleurs, par le plissage de la peau, par les veines et la lumière qui se dessinent à la surface du corps.

Rasma Noreikyte en train de tisser <i>Métis</i>
Rasma Noreikyte en train de tisser Métis

Elle mélange les couleurs de la peau et les idées qui en découlent, favorisant les ambiguïtés et les différences pour que notre regard sur la vie humaine bascule. « Bien que je cherche à souligner et valoriser les différentes peaux, c’est avant-tout pour montrer les similarités dans les expériences émotionnelles de l’humain. Cette expérience commune est encore plus saisissante que la mode, le contrôle ou la manipulation », nous dit-elle. Elle travaille sur le relief et la lumière de manière subtile. Ses créations semblent saisir un instant donné, intemporel cependant.
Sa tapisserie intitulée Métis qu’elle présentait dans le cadre de l’exposition Divers tissés à l’Institut de France en février 2009, est la fusion de deux visages en apparence différents qui montrent combien ces deux personnes sont en fait “connectées”. Les matériaux utilisés cherchent à rendre l’aspect physique de la peau et à dépasser le bi-dimensionnel. Dans le cadre du programme"Tapisserie contemporaine et art textile en Europe, soutenu par l’Union européenne et initié par l’Académie des beaux-arts à Paris, elle a été accueillie pour plusieurs mois, à la résidence Dufraine, à Chars dans l’Oise, dont le sculpteur Jean Cardot est le conservateur.

<i>Métis</i>, Technique personnelle, fils synthétiques, thé, café, 155x116 cm, tapisserie de Rasma Noreikyte, 2008
Métis, Technique personnelle, fils synthétiques, thé, café, 155x116 cm, tapisserie de Rasma Noreikyte, 2008

David-Elliot Salamanovitch est né en Uruguay, dans une famille de musiciens, d’une mère lettone et d’un père polonais. Bercé, dans son enfance, par le piano des anciennes musiques traditionnelles des pays de ses parents, il se définit comme un artiste qui ne serait « Pas plus qu’un violoniste sur le toit », allusion à la nouvelle de Cholem Aleichem, connu aussi sous le nom de Salomon Rabinovitch.

<i> La Belle au bois dormant (pendant qu'elle dormait)</i>, détails, montage-ruban, installation de David-Elliot Salamanovich, 2008
La Belle au bois dormant (pendant qu’elle dormait), détails, montage-ruban, installation de David-Elliot Salamanovich, 2008
© Redas Vilimas

Grâce à ses différentes formations, son histoire et sa culture, David-Elliot Salamanovitch cherche dans ses créations, à traduire dans une langue textile, légendes et symboles, histoires contemporaines et fantasmes, sans oublier la musique qu’il associe très souvent à ses installations textiles. Il joue de l’opaque, des transparences et des interstices en amoureux des rubans. Les couleurs chatoyantes des matériaux qu’il utilise nous dévoilent par le jeux du tissage et des montages, les faces cachées, les arrières-plans des formes qu’il crée : une lecture du monde possible qu’il aimerait nous faire partager. Écoutez-le parler de La Belle au bois dormant (pendant qu’elle dormait), une installation de plusieurs mètres, une histoire qu’il revisite avec humour et poésie.

<i>La Belle au bois dormant (pendant qu'elle dormait)</i>, montage-ruban, installation de David-Elliot Salamanovich, 2008
La Belle au bois dormant (pendant qu’elle dormait), montage-ruban, installation de David-Elliot Salamanovich, 2008
© Redas Vilimas

En savoir plus

Rasma Noreikyte, le 20 mars 2009
Rasma Noreikyte, le 20 mars 2009
© Canal Académie

Rasma Noreikyte est née en 1977 en Lituanie. Elle est diplômée de l’Académie des beaux-arts de Vilnius, de la faculté des beaux-arts de Kaunas, Lituanie (licence en arts appliqués, option textiles) et de l’École Supérieure de l’Artisanat de D. et de Z. Kalesinskai, Vilkija, Lituanie. Elle est membre de l’École Supérieure de Vallekilde au Danemark. Elle a déjà participé à plus d’une quinzaine d’expositions depuis 2001 , en Lituanie, en Hongrie, en Suisse, en Italie. Elle a été distinguée lors de la Biennale internationale d’art textile, Karpit, qui se déroule à Budapest, l’année 2005.



David-Elliot Salamanovich
David-Elliot Salamanovich

David-Elliot Salamanovich est né en Uruguay en 1968. Après un master en Sciences de la Communication Sociale de l’Université catholique de l’Uruguay et un diplôme en troisième cycle en recherche et Création Design de Saint-Étienne, il est doctorant en Arts et Design à l’Université Paul Verlaine de Metz. Il a participé à plus d’une vingtaine d’expositions en Uruguay, en Argentine, en France et en Lituanie. Il a reçu le prix Morosoli d’Argent en Création Textile en Uruguay et a obtenu la troisième place de la XIX e Compétition du design de la Foire de Cologne, en Allemagne.

- Tapisserie contemporaine et art textile en Europe, programme européen de l’Académie des Beaux-arts
- Centre culturel de Vilnius
- Sur Canal Académie, le premier volet de cette émission avec l’interview d’Arnaud d’Hauterives, Secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts : L’Académie des beaux-arts se mobilise pour l’art textile contemporain européen
- Jean Lurçat, une oeuvre foisonnante






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires