Jardin d’Italie, voyageurs français à la découverte de l’art de vivre

Un livre de Giovanni Dotoli, de l’Université de Bari
Cette émission vous entraîne en Italie, pays où l’art de vivre a fasciné bon nombre d’écrivains et de voyageurs européens, avec pour guide Giovanni Dotoli et son livre Jardin d’Italie préfacé par Yves Bonnefoy, lui aussi amoureux de l’Italie. Dotoli explique les causes de cette fascination : lieu mythique, nostalgie du paradis perdu, autre rapport au temps, à la musique, à la beauté... et même à la gastronomie !


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : PAG601
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag601.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 3 mai 2009

L’Italie, terre de soleil, de lumière, de beauté, de création artistique et jardin de l’Europe ! L’universitaire italien le plus français qui soit, Giovanni Dotoli, professeur de langue et de littérature françaises à l’Université de Bari, nous y entraîne et nous guide en présentant son livre « Jardin d’Italie, voyageurs français à la découverte de l’art de vivre », paru en 2008 aux éditions Honoré Champion et préfacé par le poète, grand amoureux de l’Italie lui aussi, Yves Bonnefoy.

Certes, il y a déjà eu de nombreux livres sur le voyage des Français en Italie, et Dotoli n’est pas le premier à développer ce sujet (Yves Hersant, entre autres, a rédigé une "anthologie des voyageurs français aux 18 et 19 ème") mais son approche est originale.

Il convient d’abord de remarquer que le titre n’est pas le voyage en Italie –titre de Montaigne, Chateaubriand, Charles de Brosse, Dominique-Vivant Denon, ou de Dominique Fernandez, on ne peut les citer tous…mais Jardin d’Italie. Et l’auteur de s’expliquer sur ce mot choisi « jardin ».

De plus, Dotoli ne se contente pas de retracer les voyages des Français en Italie, au XVIIIème siècle ou sous le Romantisme. Toute personne cultivée les connaît. Mais il démontre que ceux-ci existaient bien avant, dès le Moyen âge, au XVI ème et au XVII ème siècles et il exhume de son immense documentation bien des auteurs un peu oubliés.

Sienne et ses couleurs
Sienne et ses couleurs

Alors pourquoi l’Italie a-t-elle tant fasciné les écrivains et les artistes ? Les réponses de Dotoli peuvent se résumer en trois points :

1 – le jardin d’Italie, c’est d’abord un lieu de l’imaginaire de l’art parfait. Une sorte d’Eden. Un mythe. Un retour aux origines, au primordial, un paradis perdu. Une nostalgie. Un âge d’or. Ce n’est pas tant une réalité qu’un rêve…

2 – les voyageurs sont évidemment frappés par la lumière, le soleil, et leur manière d’écrire s’en trouve fortement modifiée « l’écriture des voyageurs français se présente « comme peinture, entre ombres et lumière, jour et nuit ». (page 65)

3 – ils découvrent surtout un art de vivre (d’où le sous-titre que Dotoli donne à son livre). Un autre rapport au temps. La fête. Un cadre pour le mélodrame amoureux. Un autre rapport à la religion aussi. Une autre manière de s’exprimer en gesticulant. Et la gastronomie !

La baie de Naples
La baie de Naples

Les voyageurs français ont des villes de préférence et s’il faut en citer au moins quatre : Rome, Florence, Sienne et Naples. Dotoli n’omet pas de parler de la musique, de l’opéra et des pierres qui racontent elles aussi l’Histoire de l’Europe.

L’auteur est également amené à parler de son exceptionnelle bibliographie, 57 pages ! Puis, avant de terminer l’émission, il évoque avec chaleur et admiration son ami le poète Yves Bonnefoy et sa relation à l’Italie, comme il cite également plusieurs fois Dominique Fernandez.

Le jardin d’Italie nous indique qu’il faut être contre la massification des jardins et de la vie, et qu’il faut suivre son cœur, ses désirs, sa liberté, dans une jouissance contemplative Voici le credo de notre invité.

L’ouvrage de Giovanni Dotoli est publié aux éditions Honoré Champion.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires