Alain Laurent : Deux livres pour mieux comprendre la société et la finance

Avec Alain Laurent, philosophe et essayiste
Alain laurent, philosophe et essayiste, reçu par Jean-Louis Chambon, présente son livre La société ouverte et ses nouveaux ennemis paru aux Belles Lettres et évoque aussi sa contribution à l’ouvrage collectif Repenser la planète finance co-édité par Les Echos et Eyrolles.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Jean-Louis Chambon
Référence : PAG583
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag583.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 26 avril 2009

Au sujet du livre La société ouverte et ses nouveaux ennemis :

Qui sont les nouveaux ennemis ? Ils sont à chercher dans les rangs des libéraux parfois, et des multiculturalistes souvent, qui, en outrant les valeurs de tolérance, affaiblissent l’état de droit protecteur de l’égalité des sexes et de la liberté d’expression.

Toutes les démocraties occidentales sont aujourd’hui confrontées aux défis communautaristes d’une immigration en partie non intégrée et de l’islam traditionaliste (radical mais aussi parfois « modéré »). Le problème se pose donc moins en terme d’organisation politique que plus globalement en terme de « sociétés ouvertes », exposées à une déstabilisation inédite par leur propre ouverture.

Alain Laurent
Alain Laurent

Faisant écho à La société ouverte et ses ennemis de Karl Popper (1902-1994) et se revendiquant du Jean-François Revel de La Nouvelle censure, Alain Laurent montre que cette situation critique résulte d’abord de la forfaiture morale, et parfois juridique, de politiques n’ayant pas osé faire respecter l’état de droit commun ni pris la mesure de l’enjeu culturel. Plus profondément, l’emprise croissante d’une idéologie dominante pseudo antiraciste, « sans-frontiériste » et professant un relativisme multiculturel a perverti les valeurs de tolérance et d’ouverture : là se trouvent les principaux « nouveaux ennemis » de la société ouverte.

Faisant grand cas de l’émergence d’une résistance intellectuelle de tradition anti-totalitaire et anti-xénophobe, de "la bien-pensante" menaçant la liberté d’expression mais aussi du combat émancipateur des « musulman(e)s libres », l’ouvrage pointe le soubassement masochiste de la crise qui fait travailler la société ouverte contre elle-même, tout en explorant les conditions raisonnées d’une ouverture à l’altérité.

Sur l’ouvrage collectif Repenser la planète finance :

Alain Laurent a contribué au livre Repenser la planète finance co-édité par Les Echos et Eyrolles. Il nous parle de ces « regards croisés », nouveaux, audacieux, synergiques, portés par nombre des plus grands experts de ces différentes disciplines que propose le Cercle Turgot, présidé par Jacques-Henri David. L’implosion de la finance associée au décrochage de l’économie réelle place les économistes devant d’évidentes remises en cause.

Des analyses lucides et sans concession qui s’ouvrent sur des propositions concrètes de reconstruction et de régulation du nouvel ordre économique et financier mondial.

En savoir plus :

Alain Laurent est un philosophe et écrivain français. Directeur de la collection « Iconoclastes » aux éditions Les Belles Lettres, il a fondé et il anime la société de pensée Raison, Individu, et Liberté. Il a également cofondé la French Ayn Rand Society avec José Luis Goyena et publie Le nouvel 1dividualiste, sur le modèle de The New Individualist, revue objectiviste américaine. Depuis 2004, il dirige une nouvelle collection aux Belles Lettres, « Bibliothèque classique de la liberté », où sont rééditées des œuvres connues et moins connues de Wilhelm von Humboldt, Frédéric Bastiat, Ludwig von Mises, etc.

A écouter aussi : Repenser la planète finance avec Jacques-Henri David






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires