L’incroyable saga académique de la famille Halévy

Portrait de Ludovic Halévy et de sa famille par David Gaillardon
C’est autour du portrait de l’académicien Ludovic Halévy dressé par David Gaillardon, que Canal Académie vous conte la saga d’une famille hors du commun. Une lignée d’intellectuels, d’artistes et de scientifiques dont beaucoup furent partie de l’Académie des Beaux-Arts et de l’Académie française.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : David Gaillardon
Référence : HAB519
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab519.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida4181-L-incroyable-saga-academique-de-la-famille-Halevy.html
Date de mise en ligne : 28 juin 2009

Ludovic Halévy (1834-1908) revêt le 4 décembre 1884 l’habit vert des académiciens français. Les premiers mots de son discours d’entrée scellent le bonheur du personnage. « On m’a souvent reproché d’être un homme heureux et je n’ai jamais fait de difficultés de le reconnaître. Comment donc aurais-je la pensée de m’en défendre aujourd’hui ? » Auteur dramatique dont la carrière s’est construite dans l’ombre du duc de Morny dont il fut un temps le nègre, Ludovic Halévy est aujourd’hui surtout connu comme librettiste de Jacques Offenbach. Avec son complice Henri Meillac, il a en effet signé les livrets de La Belle Hélène, de la Grande Duchesse de Gérolstein, de La Vie parisienne ou de la Périchole. C’est toutefois comme auteur dramatique que Ludovic Halévy fut élu à l’Académie française, au 22e fauteuil, le 4 décembre 1884. Ses romans, aujourd’hui un peu oubliés et proches de la veine naturaliste, connurent pour la plupart un grand succès (Criquette, Les Petites Cardinal ou encore L’Abbé Constantin).

La saga des Halévy

David Gaillardon nous présente dans cette émission un académicien à propos duquel on a pour la première fois parlé de "parisianisme" et qui incarne comme personne la gaité parisienne et l’esprit du Second Empire ; il est aussi issu d’une lignée d’hommes hors du commun dont plusieurs furent académiciens.

Son grand-père maternel, Louis-Hippolyte Lebas (1782 - 1867) fut élu en 1826 à l’Académie des Beaux-Arts. Il reste l’un des grands architectes de l’Institut de France.

Son oncle, Jacques Fromental Halévy (1799 - 1862), compositeur de grands opéras français comme La juive (1835) ou Les Mousquetaires de la Reine (1846), fit lui aussi partie de l’Académie des Beaux-Arts. Elu en 1836, il en devint le Secrétaire perpétuel en 1854.

Son père, Léon Halévy (1802 - 1883), fut un illustre journaliste, poète, auteur dramatique et historien. Connu à l’Institut pour y avoir travaillé en tant qu’assistant bibliothéquaire, son choix de pensée va le faire échouer à l’entrée au sein de l’Académie française.

Georges Bizet (1838 - 1875), célèbre compositeur de l’opéra Carmen (1875), fût le premier époux de Geneviève Halévy, fille de Jacques Fromental et cousine de Ludovic. Le 3 mars 1875, Georges Bizet est fait chevalier de la Légion d’honneur.

Lucien-Anatole Prévost-Paradol (1829 - 1870), journaliste politique, historien, critique littéraire et ministre plénipotentiaire à Washington sous le régime de Napoléon III, était le demi-frère de Ludovic Halévy. Il fut élu à l’Académie française en 1865.

Par son union avec Louise Bréguet, Ludovic Halévy devint le gendre de Louis Bréguet (1804 - 1883), célèbre horloger et physicien français.
De cette union nacquirent Elie Halévy (1870 - 1937), illustre philosophe et historien libéral français, spécialiste de l’Angleterre, et Daniel Halévy (1872 - 1962), historien et essayiste français, élu membre de l’Académie des sciences morales et politiques en 1949.

Après avoir épousé la fille de Daniel Halévy, Louis Joxe (1901 - 1991), homme politique français, ancien membre du Conseil constitutionnel, devint le gendre de Daniel Halévy et entra dans la lignée tout comme son fils, Pierre Joxe, actuellement membre du Conseil constitutionnel, qui de fait est l’arrière petit-fils de Ludovic Halévy.

Ludovic Halévy est donc riche d’une hérédité particulièrement féconde intellectuellement. Pour ce qui le concerne, retrouvez plusieurs extraits d’opérettes célèbres de Jacques Offenbach qui illustrent son travail :

- Ecoutez La belle Hélène :

La famille Halévy... Quelle histoire !

Consulter le site de l’Académie française : http://www.academie-francaise.fr/immortels/index.html






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires