Pierre Messmer, homme rayonnant, par Hélène Carrère d’Encausse

Présentation du livre "Pierre Messmer, une conscience française"
L’ouvrage Pierre Messmer, une conscience française méritait bien un lancement exceptionnel à l’Institut de France. Il fut présenté à la presse et devant plusieurs personnalités par le Chancelier Gabriel de Broglie, par Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française et par l’éditeur Nicolas Chaudun. Canal Académie les a enregistrés et vous propose de les écouter tour à tour.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Cette émission a été enregistrée le mercredi 25 février 2009.

Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut de France, successeur de Pierre Messmer, et auteur de la préface de ce livre, a tout d’abord accueilli ses invités, parmi lesquels le Secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts, Arnaud d’Hauterives, plusieurs membres des cinq académies, le Premier Président de la Cour des comptes, Philippe Seguin, le Chancelier de l’Ordre de la Libération, François Jacob, pour le lancement officiel d’un livre souvenir intitulé Pierre Messmer, une conscience française publié par l’éditeur Nicolas Chaudun. Il a rappelé combien Pierre Messmer, qui a vécu 18 années de sa vie à l’Institut (il était membre de deux académies, l’Académie des sciences morales et politiques où il avait été élu en 1988 et l’Académie française, où il avait été élu en 19 ???) . Il a également précisé qu’en réalité, les hommages académiques à Pierre Messmer avaient à peine commencé puisque la vacance de son fauteuil n’a pas encore été déclarée à l’Académie des sciences morales et politiques.

Hélène Carrère d’Encausse -qui, ce jour-là, comme il est d’usage, avait présenté Simone Veil, successeur au fauteuil de Pierre Messmer, au Président de la République,- n’a pas prononcé un discours mais plutôt une allocution venue du coeur. Elle a d’abord précisé que si l’idée, la conception, l’architecture, de ce livre était dû à Maurice Druon, elle en a suivi l’élaboration comme un projet lui tenant particulièrement à coeur. Ce livre permet de prendre conscience que, quel que soit le moment de la vie de Pierre Messmer que l’on choisisse de lire, on rencontre toujours un homme d’exception, une personnalité hors du commun. Elle a particulièrement développé l’intérêt des photographies de cet album, photographies privées pour la plupart ce qui leur confère un prix particulier. Pierre Messmer y est saisi dans des moments exceptionnels de son existence, à tous âges, et dans toutes les fonctions où il a pesé sur le destin des autres et de son pays. "Photos saisissantes, plus émouvantes que des photos officielles" a avoué le Secrétaire Perpétuel de l’Académie française, insistant sur l’immense autorité morale qui émanait de Pierre Messmer.

Enfin, l’éditeur Nicolas Chaudun a, pour sa part, avec beaucoup d’émotion, raconté comment l’idée de ce livre lui est apparu comme une évidence, "une évidence à laquelle il a fallu donner une existence" a-t-il dit. En reconstituant ainsi par ce livre l’homme qu’était Pierre Messmer, il lui est apparu comme un "chevalier des temps modernes" dont la biographie pourrait être une chanson de geste...

Présentation du livre :

Découvrez vous aussi le livre Pierre Messmer, une conscience française : un album commémoratif publié, début 2009, par les Editions Nicolas Chaudun.

Il s’agit d’un album qui relate, en huit chapitres, et une soixantaine de photographies, la vie de Pierre Messmer en proposant chaque fois le témoignage d’un proche, parmi lesquels de nombreux académiciens. L’ouvrage est préfacé par Gabriel de Broglie ; on y lit le chapitre "le courage et l’exemple" sous la plume de Maurice Druon, ainsi que les témoignages de François Jacob, de l’Académie française, de l’Académie des sciences et Chancelier de l’ordre de la Libération qui évoque le soldat que fut Messmer. Témoignent également Robert Dautray, de l’Académie des sciences qui fut haut commissaire à l’énergie atomique (1993-1998), Pierre Mazeaud qui fut Secrétaire d’Etat aux sports dans le premier gouvernement Messmer (1972-73), Alain Plantey qui fut secrétaire général adjoint de l’Elysée sous le Général de Gaulle, et Jean Mesnard, tous trois membres de l’Académie des sciences morales et politiques. Jean Foyer (décédé en 2008) avait eu le temps de rédiger un texte dans lequel il a rappelé que Pierre Messmer s’était vu confier, en 1956, par Gaston Defferre, ministre de la France d’Outre-mer, la préparation d’un projet de loi-programme pour les territoires d’Outre-mer. Jean Foyer qui avait négocié les accords de transfert de compétences et de coopération, s’était longuement entretenu avec Pierre Messmer des questions africaines. Enfin, le Secrétaire perpétuel de l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse présente Pierre Messmer l’académicien. Notons également la signature et le témoignage d’autres personnalités parmi lesquelles Edouard Balladur, Michel Tauriac, Philippe Alexandre, Yves Guéna, Antoine Bernheim, Alain Mérieux, et bien d’autres.

Consulter la fiche de Pierre Messmer à l’Académie française : http://www.academie-francaise.fr/immortels/index.html

Ecouter deux hommages rendus à Pierre Messmer à l’Académie des sciences d’outre-mer (dont il était également membre) :
- Pierre Messmer, l’académicien et l’écrivain
- Pierre Messmer, le soldat

Ecoutez d’autres émissions sur Canal Académie relatives à Pierre Messmer :
- Le courage, thème de la séance de rentrée 2005 en hommage à Pierre Messmer
- Pierre Messmer, dans « Conversations privées »
- De Gaulle en direct par Pierre Messmer
- « L’heureuse condamnation à mort du caporal Lechien », une nouvelle de Pierre Messmer






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires