François Guizot par Laurent Theis

Enseignement, Histoire et Religion au XIXe siècle.
L’historien Laurent Theis est l’auteur d’une biographie de François Guizot (Fayard). Au cours de cette émission, il présente trois aspects d’une existence riche qui a traversé tous les régimes du XIXe siècle : l’enseignement, l’histoire et la religion. François Guizot était membre de trois académies : française, des inscriptions et belles-lettres, des sciences morales et politiques.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : HIST532
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist532.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida3992-Francois-Guizot-par-Laurent-Theis.html
Date de mise en ligne : 8 février 2009

François Guizot fait partie de ces hommes rares qui traversent un siècle ayant su produire des hommes complets : à la fois écrivain et historien, homme politique et caution religieuse, enseignant et voyageur... Son parcours fascine d’abord pour cela, pour l’étendue de son action et de sa présence sur les scènes intellectuelles.

Fançois Guizot
Fançois Guizot
par Jehan Georges Vibert (Copyright Château de Versailles)

Mais au delà, l’homme surprend par sa capacité créatrice : père de l’enseignement primaire alors qu’il est à la tête du Ministère de l’Instruction publique (Loi de 1833), il fut aussi un des fondateurs de l’école rue Saint-Guillaume, Sciences Politiques. Nous retiendrons aussi au cours de cette émission, son admirable travail d’historien. A la différence de Tocqueville et de bien d’autres, il ne se pencha pas sur l’histoire de la Révolution française et préféra consacrer son temps à une monumentale histoire de la Révolution anglaise. L’histoire devient à la fois sous sa plume "érudition" mais aussi "instrument à l’usage du monde politique" qu’il connaît parfaitement. Elle est enfin reflet d’une nation qu’il vénère à travers non seulement sa volonté de recenser les monuments français (Création d’un inspecteur général des monuments historiques), mais aussi de publier les archives de notre passé (Quicherat etc.). Enfin, dernier aspect et non des moindres abordé au cours de cette émission : la religion. Protestant par tradition, il n’en garde pas moins à l’égard de la religion catholique un profond respect. Étonnamment, Guizot prend même parti pour le pape en pleine querelle des États pontificaux...

C’est ce parcours et cette personnalité très riche que Laurent Theis présente pour les éditeurs de Canal Académie.

L’invité

Laurent Theis est né en 1948. Historien médiéviste français, il est un ancien élève de l’École normale supérieure et président honoraire de la Société de l’histoire du protestantisme français. Après avoir enseigné, il s’est consacré au monde de l’édition (Tallandier, Perrin, Fayard). Laurent Théis est journaliste au Point et intervient régulièrement sur la chaîne Histoire. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont un Robert le Pieux qui vient d’être réédité chez Perrin. Ecoutez aussi le questionnaire auquel il répond : Les Cinq minutes de Clio avec Laurent Theis

l’Académicien François Guizot (1787-1874)

Elu, le 8 décembre 1832, à l’Académie des sciences morales et politiques (section Histoire), François Guizot fut aussi élu le 12 avril 1833 à l’Académie des inscriptions et belles-lettres et encore, le 28 avril 1836 à l’Académie française. Son éloge a été prononcé par J.B. Dumas, dans la séance de l’Académie française du 1er juin 1876 et une notice sur sa vie a été lue par Jules Simon, dans la séance de l’Académie des sciences morales et politiques du 10 novembre 1883. On doit à Guizot d’avoir recréer en 1832 l’Académie des sciences morales et politiques dissoute en 1803.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires