Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les grands explorateurs français : Jean de Verrazane

avec Jean Bastié, président de la Société de Géographie
Dans la première émission d’une série consacrée aux grands explorateurs, notre chroniqueur Axel Maugey reçoit Jean Bastié, président de la Société de géographie, pour évoquer l’incroyable explorateur Jean de Verrazane (1485-1528) et la découverte de New- York.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Axel Maugey
Référence : PAR505
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/par505.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida3931-Les-grands-explorateurs-francais-Jean-de-Verrazane.html
Date de mise en ligne : 11 janvier 2009

Dans cette émission, nous retrouvons Jean Bastié, professeur émérite à Paris IV Sorbonne et président de la Société de géographie. Il nous parle de l’explorateur Jean de Verrazane qui a découvert en 1524 le site où se dresse aujourd’hui New-York.

L'explorateur et navigateur Jean de Verrazane (fin XVème - 1528)
L’explorateur et navigateur Jean de Verrazane (fin XVème - 1528)
Jean de Verrazane est issu d’une famille florentine de banquiers et de commerçants établie à Lyon. Son aventure démarre en 1524 par la recherche de la route des Indes pour François 1er. Il va aborder le site de ce qui deviendra plus tard New-York et qu’il va nommer Terre d’Angoulême en honneur au roi (François d’Angoulême).

Peu de gens savent que ce site s’appelle au début « Terre d’Angoulême », du nom que le roi François 1er portait avant d’accéder au Trône. L’ensemble des pays d’Amérique que Vérrazane découvre sera nommé « Nova gallia » - la Nouvelle France.

En 1526, il se lance sur les traces de Magellan ; en 1527, il ouvre à la France le commerce du Brésil ; en 1528, il se rend aux Antilles où il trouve une mort horrible.

Ce marin humaniste, européen avant la lettre, d’origine italienne, restera toujours fidèle à son pays d’adoption, c’est-à-dire la France.

Pour évoquer la vie hors du commun de cet explorateur, Jean Bastié s’appuie sur le livre La Vie et les voyages de Jean de Verrazane écrit par le sénateur Jacques Habert, lequel dans une thèse remarquable sur Verrazane (soutenue à la prestigieuse université américaine de Columbia), mit fin à une longue querelle d’historiens pour savoir qui, du navigateur au service de la France ou de l’anglais Hudson, avait découvert le port qui devait devenir le plus grand du monde.

Quand le nom de Verrazane fut donné à l’ouvrage colossal construit à l’entrée du port de New York en 1964, un grand journal américain écrivit qu’un titre revenait à Jacques Habert, celui de « parrain » du port Verrazane.

Pour le sénateur Jacques Habert comme pour le professeur Jean Bastié, il faut espérer que la France voudra bien reconnaître la valeur et les services de ce grand marin de François 1er.

Jean Bastié, professeur émérite à Paris IV Sorbonne et président de la Société de géographie
Jean Bastié, professeur émérite à Paris IV Sorbonne et président de la Société de géographie

Au regard de l’histoire : nul doute que Jean de Verrazane mérite sa place dans l’Odyssée des grandes découvertes et dans l’histoire de France.

Le livre La Vie et les voyages de Jean de Verrazane de Jacques Habert est édité par Le Cercle Du Livre De France et contient une préface d’Alain Decaux, de l’Académie française.

En savoir plus :

- La page consacrée à Jean de Verrazane
- Alain Decaux à l’Académie française
- La page du sénat consacrée à Jacques Habert






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires