Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le centenaire de Raymond Aron

avec Alain Besançon et Christian Malis
Philosophe, sociologue, spécialiste des relations internationales, l’œuvre de Raymond Aron (1905-1983) ne peut se limiter au face-à-face avec Jean-Paul Sartre. . À l’occasion du centenaire de sa naissance en 2005, Alain Besançon et Christian Malis témoignent


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : hist061
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist061.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida391-Le-centenaire-de-Raymond-Aron.html
Date de mise en ligne : 1er janvier 2005

Ancien élève de Raymond Aron, Alain Besançon, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, évoque l’homme et l’universitaire qu’il fut ; tandis que Christian Malis, docteur en histoire et auteur de Raymond Aron et le débat stratégique français (1930-1966) nous présente sa carrière de stratège.

A propos de Raymond Aron (1905-1983)

Raymond Aron
Raymond Aron

Après son agrégation de philosophie, il assiste aux autodafés organisés par le régime nazi en mai 1933 : cette catastrophe de la pensée lui inspire un profond mépris pour les régimes révolutionnaires. Il part à Londres dès le 23 juin 1940 : patriote, fils d’une vieille famille juive alsacienne, il n’a jamais été pacifiste. Il ne renie pourtant pas Pétain, et n’accorde pas de soutien sans faille à De Gaulle dont il craint le césarisme populaire sous-jacent. Il s’engage malgré tout dans les FFL. Le paradoxe est bien le maître-mot de cet intellectuel controversé qui a développé un sens critique toujours en éveil eu égard au monde politique : il se ravise quelque peu à la Libération en acceptant un poste au Ministère de l’ Information dirigé par son ami André Malraux. De plus, il s’engage aux côtés du RPF dès 1947.

Militant dans les années 1950 pour l’indépendance de l’Algérie dans son opuscule ’La Tragédie Algérienne’, il est la figure du débat intellectuel de l’époque face à Sartre dont il réfute le gauchisme dans les ’Temps Modernes’. Il le rejoint cependant dans la lutte contre la guerre du Vietnam, et dans un ultime retournement, choisit Giscard en 1981. Aron reste le symbole de l’idéologie technocratique et la figure de la lutte contre le marxisme. Éditorialiste du ’Figaro’ de 1947 à 1977, il avait été nommé au Collège de France.

A propos d’Alain Besançon

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, agrégé d’histoire, docteur en histoire et docteur ès lettres et sciences humaines, Alain Besançon a tout d’abord été professeur agrégé de l’enseignement secondaire au lycée de Montpellier, au lycée Carnot de Tunis puis au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine (1957-1960). Attaché de recherches au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) (1960-1964).

La carrière universitaire d’Alain Besançon s’est poursuivie à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) comme maître-assistant (1965), puis sous-directeur (1969), enfin directeur d’études (depuis 1977).

A l’étranger, il a enseigné dans de nombreuses institutions et universités aux Etats-Unis : Research Associate à la Columbia University à New York (1964), Visiting Professor à la Rochester University à New York (1967-1968), Visiting Scholar au Wilson Center, Kennan Institute à Washington (1979), à la Hoover Institution à Standford (1983-1984), Visiting Scholar, Princeton University (Princeton) (1995). En Grande-Bretagne, il a été Visiting Fellow au All Souls College à Oxford (1986).

Alain Besançon est membre du comité de rédaction des Cahiers du monde russe, depuis la fondation en 1961, et membre du conseil de rédaction de Commentaires depuis 1986. Il a également été éditorialiste à l’Express de 1983 à 1988.

A propos de Christian Malis

Christian Malis, ancien élève de l’École Normale Supérieur, docteur en Histoire, lauréat du Prix Raymond-Aron, est un spécialiste de la pensée stratégique française contemporaine. Il a été analyste au ministère de la Défense.

Raymond Aron et le débat stratégique français (1930-1966)
Raymond Aron et le débat stratégique français (1930-1966)
de Christian Malis (Préface de Georges-Henri Soutou)

Bibliographie
- Raymond Aron et le débat stratégique français (1930-1966), Ed. Economica, 2005

En savoir plus :
- Retrouvez toutes les émissions d’Alain Besançon, de l’Académie des sciences morales et politiques, sur Canal Académie.
- Voyagez dans l’Histoire en compagnie de Christophe Dickès






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires