Michel Mohrt ou le panache

Le parcours d’un Immortel plus de vingt ans après son entrée à l’Académie française
Michel Mohrt, l’un des trente Bretons qui furent élus à l’Académie française, est de ces écrivains dont les titres d’ouvrages en disent plus que de longs discours. Cette émission revient sur son parcours et vous fait part de son regard, sorte de bilan intellectuel, plus de vingt ans après son entrée à l’Académie française (élu en 1985).


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Elizabeth Antébi
Référence : HAB507
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab507.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida3828-Michel-Mohrt-ou-le-panache.html
Date de mise en ligne : 14 décembre 2008

Outre son livre le plus célèbre, La Prison maritime, qui remporta en 1962 le grand prix de l’Académie française, il écrivit entre autres des romans : Mon royaume pour un cheval, Le Serviteur fidèle, L’Ours des Adirondacks, L’Air du temps (qui obtint en 1970 le grand prix de la critique littéraire). L’un de ses chefs-d’œuvre reste Tombeau de La Rouërie, où il raconte la vie du marquis, né à Fougères, qui participa à la guerre d’indépendance des États-Unis à la tête d’un corps franc, puis créa, en Bretagne, une armée clandestine au moment de la Révolution, pour s’opposer aux excès de la Convention : il mourut quelques jours après l’exécution de Louis XVI.

Michel Mohrt, de l'Académie française
Michel Mohrt, de l’Académie française
© Louis Monier

Cet entretien est aussi, pour Michel Mohrt, l’occasion de rendre hommage à son ami Bassompierre, qui, pendant la dernière guerre, bascula du mauvais côté et fut exécuté à la Libération : « C’est à Bassompierre que je songeais en écrivant ce livre. À lui, et à d’autres soldats perdus, comme la France en a connu tout au long de son histoire, de Cadoudal à Rossel, combattant de la Commune de Paris en 1871, à Jouhaud, à Hélie de Saint-Marc. Si j’aime ces hommes, c’est pour leur courage, leur sens de l’honneur et la fidélité à la parole donnée. »

Traducteur de William Styron, Michel Mohrt a enseigné sur les campus américains. En 1983, il a reçu le grand prix de littérature de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

En savoir plus

- Michel Mohrt de l’Académie française
- Michel Mohrt sur Canal Académie

Michel Mohrt, La Prison maritime
Michel Mohrt, Tombeau de La Rouërie






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires