Une si longue nuit : L’apogée des régimes totalitaires en Europe, 1935-1953

Un ouvrage collectif sous la direction de Stéphane Courtois
Christophe Dickès reçoit Stéphane Courtois, historien, directeur de l’ouvrage collectif Une si longue nuit : l’apogée des régimes totalitaires en Europe 1935-1953.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : hist038
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist038.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 1er janvier 2005

L’ouvrage de Stéphane Courtois est le second volet de la tétralogie consacrée aux régimes totalitaristes (communisme, fascisme et nazisme) du XXème siècle. La guerre fut un élément déterminant pour le totalitarisme, puis pour le triomphe du communisme. Historien "engagé", Directeur en son temps du "Livre noir du communisme" (Robert Laffont, un million d’exemplaires vendus dans 35 langues), Stéphane Courtois réalise un véritable travail d’histoire face à une mémoire française souvent sélective. Il revient notamment ici sur l’implication du PCF dans le processus soviétique totalitaire.

Une si longue nuit : L’apogée des régimes totalitaires en Europe, 1935-1953
Une si longue nuit : L’apogée des régimes totalitaires en Europe, 1935-1953
Un ouvrage collectif sous la direction de Stéphane Courtois

Bibliographie
- Une si longue nuit : L’apogée des régimes totalitaires en Europe, 1935-1953, Ed. du Rocher, Coll. "Démocratie ou totalitarisme", 2003

A propos de Stéphane Courtois

Stéphane Courtois
Stéphane Courtois

Historien spécialiste du communisme, Stéphane Courtois est directeur de recherches au CNRS. Au sein de cette institution, il est également responsable du laboratoire GEODE, le Groupe d’Observatoire et d’Etudes de la Démocratie.

Ancien militant maoïste au début des années 70, il est (avec Annie Kriegel, aujourd’hui décédée) directeur de la revue "Communisme" qui réunit les meilleurs spécialistes de l’historiographie du communisme français. Depuis l’Affaire Jean Moulin - accusé d’être un agent espion - de nombreux départs ont marqué l’histoire de la revue.

En novembre 1997, Stéphane Courtois et ses collaborateurs publient "Le Livre Noir du Communisme" qui dresse un bilan catastrophique de l’application de l’idéologie marxiste à travers le monde. Cet ouvrage a provoqué l’émoi d’une partie de l’intelligentsia de la gauche française.

Depuis la publication de cet ouvrage, Stéphane Courtois a élargi ses recherches à l’ensemble des totalitarismes.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires