Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Littérature et festival

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost

Pourquoi écrire Littérature avec deux T ? Pourquoi ce mot a-t-il parfois une tournure péjorative ? C’est la faute à Verlaine, comme l’explique notre lexicologue Jean Pruvost, qui nous livre aussi l’étymologie du mot"festival" : une vraie fête en effet et pas seulement sur la Croisette !


Bookmark and Share

Littérature avec deux t

«Littéraire, Littérature : mots injurieux» déclare sans ambages Charles Dantzig dans son Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005). Et de le justifier à travers quelques expressions péjoratives que l’on s’est effectivement tous surpris à dire lorsqu’un discours ne nous a pas paru crédible : «c’est du roman ! …de la littérature», bref, c’est «tout un poème !» Comme le signale le Trésor de la langue française, ce serait Verlaine le coupable : c’est en effet à lui qu’on devrait l’un des premiers usages péjoratifs du mot, lorsque dans son Art poétique, après avoir énoncé forcément ce qu’il croit essentiel, il ajoute que «tout le reste est littérature !»

Au début est la lettre, littera en latin, puis l’écriture, litteratura. La littérature désigne donc au Moyen Âge «ce qui est écrit» pour s’assimiler dès le XVIe siècle à l’érudition, en somme le fait d’avoir des lettres. Ce sens persistera jusqu’au XVIIIe siècle, mais s’y ajouteront les «belles» lettres, comme en témoigne Richelet dans notre premier dictionnaire de langue française (1680). «Literature : La science des belles lettres. Honnêtes connoissances, doctrine, érudition. Monsieur Arnaud le Docteur est un homme d’une grande literature. Avec un seul t.»

Malgré Verlaine et avec deux t, à travers notamment le salon annuel du livre, la littérature reste indéniablement un art très valorisant. Même si pour beaucoup d’écrivains, la fortune n’est pas au rendez-vous. Le «métier des lettres est tout de même le seul où l’on puisse sans ridicule ne pas gagner d’argent» se plaisait à répéter Jules Renard.(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires