Claude Aziza, de Quo Vadis à Saint-Sulpice !

Au plaisir d’insolence, l’émission littéraire proposée par Elizabeth Antébi
Dans cette émission littéraire « Au plaisir d’insolence », Elizabeth Antébi reçoit Claude Aziza, auteur et éditeur. Il nous parle du romanesque et des suites en littérature, notamment de la suite de Quo Vadis : Urbi et Orbi.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Elizabeth Antébi
Référence : INS502
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/ins502.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida3631-Claude-Aziza-de-Quo-Vadis-a-Saint-Sulpice.html
Date de mise en ligne : 26 octobre 2008


Claude Aziza est un drôle d’homme et un homme assez drôle. Mais sérieux : maître de conférences honoraire de langue et littérature latines à l’Université La Sorbonne Nouvelle-Paris III, président de l’ARELAP (Association pour la Recherche et l’Etude de l’Antiquité Plurielle), Claude Aziza collabore régulièrement aux revues L’Histoire et Le Monde de la Bible. Il dirige les collections Pocket Classiques et Mythologies ; côté bandes dessinées, il a traduit en latin l’album Alix, le fils de Spartacus (1980) et traduit actuellement un épisode de Murena. Il a écrit Néron : Le mal aimé de l’Histoire (Découvertes Gallimard). Et côté cinéma, il est un spécialiste du peplum !

Amateur de romanesque, un genre littéraire dont il nous parle ici plus en détail, il est l’éditeur (post mortem) d’Alexandre Dumas. Mais aussi de l’abbé Célestin, auteur d’Urbi et Orbi, suite inattendue de Quo Vadis du grand Henryk Sienkiewicz et des surprises du style saint-sulpicien...

Article : Elizabeth Antébi

Claude Aziza
Claude Aziza

Claude Aziza a publié aux Belles Lettres, d’Alexandre Dumas : Isaac Laquedem (2005) ; Mémoires d’Horace (2006) et de E.G. Bulwer –Lytton, Les Derniers Jours de Pompéi (2007).

En savoir plus :

Retrouvez les autres émissions Au plaisir d’insolence






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires