Les mots des religions : Saint Michel

avec Sylvie Barnay, maître de conférences à l’Université de Metz
Fêté le 29 septembre, Saint Michel archange compte parmi les Saints Incorporels de l’orthodoxie. En Occident son culte s’est développé en Italie puis en France où le mont qui porte son nom demeure un lieu de pèlerinage et de tourisme très fréquenté. Découvrez, grâce à Sylvie Barnay, les légendes, les textes, les hauts lieux de Michel, saint tout à la fois guerrier et protecteur.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard , Sylvie Barnay
Référence : TOR501
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/tor501.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida3462-Les-mots-des-religions-Saint-Michel.html
Date de mise en ligne : 28 septembre 2008


Michel signifie en hébreu « celui qui est comme Dieu ». Saint Michel est un ange qui appartient à une catégorie d’anges supérieurs appelée « archanges ». Selon la tradition fixée au VIe siècle, le ciel est en effet divisé en ordres ou rangs. Chaque catégorie d’anges occupe un rang céleste. Les archanges occupent un rang supérieur aux anges. Seuls trois d’entre eux portent un nom : Gabriel, Michel et Raphaël.

St Michel dans les textes

Dans le livre de Daniel, saint Michel, l’archange qui s’oppose à Satan, est présenté comme le « premier prince » de l’armée des anges (Dn 10, 13).

Dans le livre de l’Apocalypse, saint Michel est présenté comme celui qui combat le dragon : « Alors, il y eut une bataille dans le ciel : Michel et ses anges combattirent le dragon. Et le dragon riposta, avec ses anges, mais ils eurent le dessous et furent chassés du ciel. On le jeta donc l’énorme dragon, l’antique serpent, le diable ou le satan, comme on l’appelle, le séducteur du monde entier, on le jeta sur la terre et ses anges furent jetés avec lui (…). La bête que je vis ressemblait à une panthère, avec les pattes comme celles d’un ours et la gueule comme une gueule de lion et le dragon lui transmit sa puissance et son trône et un pouvoir immense » (Ap 12,7-9 et 13,2).

Archange guerrier, saint Michel est aussi protecteur. Le Dragon est un symbole du mal
Archange guerrier, saint Michel est aussi protecteur. Le Dragon est un symbole du mal

Un culte fulgurant

Le culte de saint Michel s’est d’abord développé en Orient à partir du IVe siècle. A partir du VIe siècle, son culte prend un essor fulgurant en Italie. Plus de huit cents sanctuaires ou églises lui sont dédiées. Saint Michel en devient le patron. Le plus célèbre est le Monte sant’Angelo (Monte Gargano) dans les Pouilles, au sud de l’Italie.

En Italie, le culte de St Michel a pris un essor fulgurant dès le VI<sup>e</sup> siècle
En Italie, le culte de St Michel a pris un essor fulgurant dès le VIe siècle

Les légendes

La légende raconte que saint Michel y apparaît. Il perce un trou dans un rocher pour y faire couler l’eau, à la manière de Moïse qui fait jaillir l’eau du rocher en le frappant avec un bâton (Ex 17,6). Cette légende circule. On la retrouve par exemple dans la Légende dorée du prédicateur dominicain Jacques de Voragine vers 1270 : « Il y avait là deux énormes pierres qu’aucun force humaine n’aurait pu faire bouger. Michel apparut alors à un homme, lui ordonna d’aller là-bas et de prendre ces pierres. Il y alla et les déplaça comme si elles ne pesaient rien du tout (…). Et comme il y avait pénurie d’eau, sur le conseil de l’ange on perça un trou dans le rocher : à ce qu’on dit, il s’en échappa aussitôt suffisamment d’eau pour alimenter l’endroit encore aujourd’hui ».

Au Mont Saint Michel

En France, le culte de saint Michel se développe surtout à partir du IXe siècle, à l’époque de Charlemagne. Un récit intitulé La révélation de saint Michel raconte en 850 son apparition au mont qui porte son nom : le Mont-Saint-Michel. Un pèlerinage se met aussitôt en place. Les foules viennent y vénérer l’archange.

Par la suite, à partir du XIIIe siècle, les rois de France vouent un culte à saint Michel. Au XVe siècle, sous Louis XI, il est présenté comme le saint protecteur et patron du royaume de France. Les légendes de saint Michel se développent à partir du Ve siècle. Elles racontent ses apparitions aux hommes de la terre. Ce sont elles qui font de saint Michel l’ange qui tient la balance et pèse les âmes au moment du Jugement dernier.

La flèche du Mont-Saint-Michel
La flèche du Mont-Saint-Michel

Son image

Dans l’iconographie, saint Michel a souvent l’allure d’un soldat. Il tient la lance avec laquelle il combat le dragon qu’il terrasse à ses pieds. Il est également traditionnellement présenté comme celui qui tient la balance où les âmes sont pesées lors du Jugement dernier. C’est la raison pour laquelle il est également souvent représenté avec une balance à la main.

Protections et patronage

Saint Michel est le patron des fabricants de balance et de tous les métiers qui s’en servaient autrefois : épiciers, boulangers, fromagers, mesureurs de grain, pharmacien. Saint Michel est également le patron de tous ceux qui tiennent une lance, en particulier les soldats, les guerriers… et même les escrimeurs ! Saint Michel est invoqué pour avoir une « bonne mort ».

Sylvie Barnay est maître de conférences à l’Université de Metz et chargée de cours à l’Institut Catholique de Paris.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires