Visite au CNAM, un établissement et un musée inventifs !

Avec Sabine Jansen, maître de conférence
Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) est un grand établissement public, à caractère scientifique, culturel et professionnel dédié, depuis sa fondation par l’abbé Henri Grégoire en 1794, à la formation tout au long de la vie. Il est aussi un musée qui présente les plus importantes inventions depuis le milieu du XVIIIe siècle.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Nous parcourons le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) en compagnie de Sabine Jansen qui nous présente quelques machines de l’incroyable musée et nous fait connaître l’histoire de l’établissement.

Le CNAM consiste en deux entités séparées : un établissement d’enseignement supérieur et un musée.

L’établissement a été créé en 1794. Il est issu d’un double héritage historique : le mouvement des lumières et la Révolution. Placé sous la tutelle du ministère chargé de l’Enseignement supérieur, il remplit trois missions :
- la formation professionnelle des adultes,
- la recherche technologique et l’innovation,
- la diffusion de la culture scientifique et technique.

Avec la Révolution disparaissent les corporations de métiers qui permettaient de former les ouvriers (à la fois les apprentis et les maîtres). Avec la fin des corporations, le système est totalement démantelé. En effet, les révolutionnnaires se trouvent devant un problème majeur : il leur faut à la fois faire fonctionner la machine industrielle française et trouver un endroit où former les ouvriers qu’on ne peut plus former dans les corporations. Cette idée est portée par la diffusion de la science et de la technologie dans l’ensemble du peuple.

La machine à vapeur de James Watt (1736-1819), mise au point à partir de 1769
La machine à vapeur de James Watt (1736-1819), mise au point à partir de 1769

Le fondateur du CNAM n’est autre qu’un abbé, l’abbé Grégoire, qui, au cours d’une de ses déclarations à la Convention résume l’objectif d’un tel projet : « Je viens vous présenter les moyens de perfectionner l’industrie nationale, la création d’un conservatoire pour les arts et métiers où se réuniront tous les outils et machines nouvellement inventés ou perfectionnés ; tous les départements devront participer au bienfait de cet établissement ; le conservatoire sera le réservoir dans les canaux fertilisants toute l’étendue de la France ».

L'abbé Henri Gégoire
L’abbé Henri Gégoire

Pour l’abbé Grégoire le CNAM n’est pas qu’une école, c’est « un phare guidant l’industrie ». Il souhaite créer un établissement gratuit et public, un enseignement populaire. Il vise à former toutes les populations qui le souhaitent. Aujourd’hui Sabine Jansen remarque que les gens « osent venir » au CNAM alors qu’ils n’oseraient pas nécessairement s’inscrire dans une université classique. Aujourd’hui, plus de 400 métiers sont représentés (de l’assurance à la mécanique des fluides).

La machine à tisser construite par Jacques Vaucanson en 1744
La machine à tisser construite par Jacques Vaucanson en 1744

Le CNAM, c’est aussi une bibliothèque et surtout un musée où sont exposées des machines qui nous font parcourir toute l’histoire économique et industrielle de l’Europe du milieu du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. Sabine Jansen nous fait découvrir le métier à tisser de Vaucanson ou encore la machine à vapeur de Watt. Quelques oeuvres fondamentales pour comprendre la première révolution industrielle !

Sabine Jansen, politologue, Maître de conférence au CNAM
Sabine Jansen, politologue, Maître de conférence au CNAM

En savoir plus :

Le site web du Centre d’enseignement de Paris

Le site web du musée du CNAM






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires