Un jardin pour Léonard de Vinci

avec François Saint Bris, président du château du Clos Lucé
Découverte du jardin exceptionnel, dédié à Léonard de Vinci, en compagnie du maître des lieux, François Saint Bris, président du château du Clos Lucé, parc Leonardo Da Vinci. Un parcours initiatique pour comprendre la relation particulière de Vinci à la nature. La nature, l’autre passion de Léonard.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : PDM335
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pdm335.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida3224-Un-jardin-pour-Leonard-de-Vinci.html
Date de mise en ligne : 27 juillet 2008

François 1er appelait Léonard de Vinci « son premier peintre, ingénieur et architecte » et il le fit venir en France en 1517, pour l’installer au Château du Cloux, près d’Amboise, château aujourd’hui appelé Le Clos Lucé où il termina ses jours.

Il a fallu trois ans de recherches et de travaux pour créér ce « Jardin de Léonard » inauguré le 6 juin 2008. Le site, sur un hectare de marais, respectueux de l’environnement, reconstitue et rassemble les études du Maître sur la botanique, la géologie, l’eau.

Jardin de Léonard de Vinci au Clos Lucé
Jardin de Léonard de Vinci au Clos Lucé

Ce n’est pas seulement un jardin dédié à sa mémoire mais véritablement un jardin unique en son genre par ce qu’il offre une reconstitution des paysages du maître italien. Par exemple, ce pont à deux niveaux repris d’un dessin de Léonard, construit en chêne massif par des Compagnons du Devoir ; la trentaine d’espèces botaniques plantes et arbres replantées qui figurent dans les dessins ou les tableaux du maître. Autre exemple enfin, les jardins d’eau, cascades, grottes et tourbillons, si chers à Léonard : « Nous avons voulu », explique François Saint Bris, « travailler sur les mouvements de l’eau dont les phénomènes passionnaient Léonard, en intégrant dans le jardin d’eau un pont comme il en existe dans l’oeuvre de la Joconde ». Cet écrin végétal de verdure et d’eau est dû au talent de l’architecte paysagiste Olivier Van de Vynckt, qui a œuvré avec les meilleurs spécialistes de Vinci, notamment les professeurs Carlo Pedertti, Pietro Marani et le physicien Fritjof Capra.

Le lys
Le lys

L’exposition « Nature et paysages » permet de saisir le regard que portait Léonard de Vinci sur la nature, qui transparaît dans ses œuvres, écrits, dessins, croquis, recherches, esquisses et dans plusieurs tableaux célèbres (La Vierge au rocher, la Joconde, l’Annonciation...), car la nature tient une place prépondérante dans l’œuvre peinte de Léonard.

Jardin de Léonard de Vinci au Clos Lucé
Jardin de Léonard de Vinci au Clos Lucé
L'étoile de Bethléem
L’étoile de Bethléem

Au-delà du plaisir des yeux, le jardin et l’exposition permettent au visiteur de percevoir la pensée philosophique, la démarche métaphysique et spirituelle de Léonard, une démarche qui repose en grande partie sur l’analogie : le monde est en constante interaction, le microcosme et le macrocosme se répondent. La nature a constitué pour lui un cadre permanent d’observation de la vie et des mystères à l’origine du vivant.

Ainsi est confirmé le portrait de cet immense artiste : un visionnaire qui compte parmi les premiers à deviner le rôle du soleil dans la croissance des plantes, à concevoir le principe du temps géologique dans la formation de la terre, à comprendre les mécanismes des courants, à expliquer la circulation des sons... bref, s’il fut peintre et inventeur, il fut aussi architecte, ingénieur, botaniste, géologue et... pionnier en écologie !

En savoir plus :

- L’exposition Nature et paysages au Clos Lucé se tient jusqu’au 6 janvier 2009.


- Retrouvez sur Kronobase les grandes dates de Léonard de Vinci

A lire :

Un numéro spécial de la Documentation française consacré à Léonard de Vinci.

Plus d’infos, cliquer ici.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires