Pierre Rosenberg, de l’Académie française, et son Dictionnaire amoureux du Louvre

L’auteur, de l’Académie française, a passé près de 40 ans dans cet immense musée
Pierre Rosenberg, de l’Académie française, s’adresse à nous en « amoureux » du Louvre dont il fut Président-Directeur jusqu’en 2001. Cet ouvrage est une invitation à un vagabondage érudit et curieux à travers le plus grand musée du monde.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Krista Leuck
Référence : CARR344
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr344.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 27 avril 2008
Logo Art absolument

Pierre Rosenberg a passé plus de quarante ans au Louvre, avant d’être nommé président-directeur du musée en 1994. Il a par ailleurs organisé de nombreuses expositions au Grand Palais et dans les principaux musées du monde. Elles étaient consacrées à la peinture et au dessin français du XVIIe et du XVIIIe siècles. Grâce à l’entretien que Pierre Rosenberg a accordé à Canal Académie, nous pouvons découvrir ou redécouvrir d’un œil indiscret des générations d’artistes et d’œuvres d’art.

Précieux document de presque un millier de pages, le Dictionnaire amoureux du Louvre est une véritable somme d’érudition. Le classement alphabétique nous ménage un accès facile à la richesse des informations. Elles peuvent être regroupées autour de quelques thèmes principaux :

L’Histoire du Louvre

Le Louvre est aujourd’hui un musée. Il a un lieu, son histoire a une chronologie dont on peut suivre les étapes. Évoquons-en quelques unes. La révolution française où le Palais du Louvre devient musée. Deux dates clés : son inauguration officielle du 10 août 1793 (premier anniversaire de la chute de la monarchie) et son ouverture définitive le 18 novembre 1793.
La période Dominique-Vivant Denon (1747-1825) nommé directeur général du Musée Napoléon en 1803, Denon voulut faire du Louvre « le plus beau musée de l’univers ». Cette ambition s’accompagnait d’une intention pédagogique, d’où un intérêt pour les Primitifs italiens et pour la peinture allemande que Denon découvrit à l’occasion de ses voyages. On lui doit un merveilleux Fra Angelico.
Le Louvre sous l’Occupation, où le problème s’est posé de l’évacuation des œuvres. La fameuse bataille de la Pyramide. Fameuse parce que cette pyramide, à l’entrée principale du musée, fait maintenant partie de l’Histoire du Louvre.

Pierre Rosenberg fait un retour sur l’histoire du Louvre. Le Louvre a connu depuis Dominique-Vivant Denon vingt-six directeurs des Musées nationaux ayant leur bureau au Louvre. Devenu en décembre 1992 établissement public, le Louvre a obtenu son autonomie. Depuis, les directeurs du Louvre sont les vrais maîtres à bord. Le président-directeur du Louvre est nommé par le président de la République pour trois ans renouvelables. Pierre Rosenberg en a assuré la charge durant deux mandats. Il évoque son propre passage à la tête du musée, ainsi que celui du premier responsable Dominique-Vivant Denon à qui il a consacré une grande exposition en 1999-2000 : Dominique-Vivant Denon : l’œil de Napoléon.

Dominique Vivant Denon ( 1747- 1825 )
Dominique Vivant Denon ( 1747- 1825 )

- Quelles relations, quelle histoire lient le Louvre et d’autres grands musées ? Par exemple le Musée du Luxembourg, le Musée d’Orsay, ou la National Gallery de Londres. Lequel des grands musées peut prétendre à posséder les collections les plus importantes ?
Pierre Rosenberg donne également son point de vue sur la polémique qui commence à se répandre s’agissant d’un Louvre à Abou Dabi.

L’Histoire de France

« Le Louvre est une machine à remonter le temps où il suffit de parcourir quelques centaines de mètres pour traverser les siècles…. » C’est dire que le Louvre, qui abrite l’Histoire de l’Art, traverse également la grande Histoire et, en particulier, l’Histoire de France, celle de nos rois et de nos révolutions. En nous reportant à la lettre L, nous retrouvons la succession des rois Louis, de Louis XIII à Louis XV pour les plus célèbres.

- Quel enseignement nous fournit le Louvre sur le royaume de France et sur ses souverains ?

Pierre Rosenberg enrichit cette leçon d’Histoire d’anecdotes passionnantes. Écoutons-le, par exemple, évoquer le Carrousel du Louvre. Il nous renseigne sur tout un pan de l’Histoire de France, de Louis XIV à Bonaparte en passant par Marie-Antoinette. Il raconte la fuite à Varenne de Marie-Antoinette, les exécutions sur la guillotine sur la Place de la Révolution, aujourd’hui Place de la Concorde. Différents niveaux de la grande et de la petite histoire voisinent ici pour notre plus grand plaisir.

Les architectes du Louvre

« Le sujet est immense » nous avertit Pierre Rosenberg. « Il y eut d’abord les architectes du palais ou du moins des palais du Louvre et des Tuileries, puis ceux du musée…. Le plus important dans une longue liste de noms illustres fut sans doute Hector Lefuel (1810-1880) qui dirigea les travaux pendant vingt-sept ans ».

À la Galerie d’Apollon, Pierre Rosenberg nous fait découvrir la plus belle galerie française avec la Galerie des Glaces de Versailles. À ne pas confondre avec la Grande Galerie.

Pierre Rosenberg nous introduit également à l’Institut de France crée en 1795, et à l’Académie française dont il est membre.

Les œuvres

Après une deuxième pause, Pierre Rosenberg nous présente quelques grandes figures de l’Histoire de l’Art, quelques tableaux qu’il affectionne particulièrement, principalement choisis dans ses siècles favoris, le XVIIe et XVIIIe français.
Ayant consacré à certains des plus grands artistes de ces deux siècles des ouvrages et des expositions (La Tour, Le Nain, Poussin surtout, Watteau, Chardin, Fragonard, David), Pierre Rosenberg est invité à nous introduire tout d’abord dans l’univers secret de Nicolas Poussin (1594 – 1665), le « peintre philosophe » qui a décidément sa préférence. Un éclairage particulier sur « Les Bergers d’Arcadie » et l’ « Autoportrait ».

Les Bergers d'Arcadie, 1640
Les Bergers d’Arcadie, 1640
Nicolas Poussin ( 1594 - 1665 )
Autoportrait, 1650
Autoportrait, 1650
Nicolas Poussin ( 1594 - 1665 ), 98 × 74 cm

D’autres peintres choisis du XVIIe français, Georges de La Tour (1593 – 1652) et son extraordinaire redécouverte après plusieurs siècles.
Suivent des considérations sur Philippe de Champaigne (1602 – 1674), autre grande figure de la peinture française du XVIIe siècle. A noter ses portraits du Cardinal Richelieu, fondateur de l’Académie française.

Armand Jean du Plessis Cardinal de Richelieu 1585-1642, premier ministre de Louis XIII
Armand Jean du Plessis Cardinal de Richelieu 1585-1642, premier ministre de Louis XIII
Philippe de Champaigne ( 1602-1674 )

Du XVIIIe siècle, le Louvre possède également une collection impressionnante, principalement grâce à Louis XIV. Pierre Rosenberg nous met quelques maîtres majeurs en lumière : Watteau (1684-1721), Chardin (1699-1779), et Fragonard (1732-1770), dont Le Verrou figure sur la couverture du Dictionnaire amoureux du Louvre.

Le Verrou ( 1776-1780 )
Le Verrou ( 1776-1780 )
Jean-Honoré Fragonard ( 1732-1806 )

Pour ce fin connaisseur, « la peinture française n’est jamais expressionniste, elle est toujours silencieuse. Elle a ce goût de la réserve, c’est une peinture pudique, avec cette espèce d’intériorité, d’ambiguïté des sentiments. »

L’enseignement de l’Histoire de l’Art dans les lycées

Une dernière question est évoquée par Pierre Rosenberg sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur : L’enseignement de l’Histoire de l’art dans les lycées. Il soutient que si « l’école nous apprend à lire et à écrire, elle ne nous apprend pas à voir. »
Que faut-il entendre par apprendre à voir, à regarder ? La réponse est simple : nous familiariser avec les trésors artistiques du passé. Ce souhait, Pierre Rosenberg en avait fait part à Nicolas Sarkozy qui l’avait inscrit dans son programme électoral. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Le Dictionnaire amoureux du Louvre est paru chez Plon en novembre 2007 ; Un livre qui ravira les amateurs d’art comme les néophytes, et qui se lit avec un plaisir jamais épuisé.

En savoir plus
Pierre Rosenberg, Le dictionnaire amoureux du Louvre, éditions Plon, 2007

Autres émissions avec Pierre Rosenberg sur Canal Académie :
- Les Fragonard de Besançon, avec Pierre Rosenberg, de l’Académie française
- Le fabuleux destin de Dominique-Vivant Denon (1747-1825)
- Les cent plus beaux tableaux des États-Unis selon Pierre Rosenberg
- Sous le regard de Goethe, commenté par Pierre Rosenberg
- Louis Cretey, l’artiste sorti de l’oubli, présenté par Pierre Rosenberg

- Écoutez toutes nos émissions en compagnie de Pierre Rosenberg
- Pierre Rosenberg de l’Académie française

Le Louvre

A noter : cette émission existe aussi en anglais Dictionnaire amoureux du Louvre - Art Lover’s Dictionary of the Louvre

A lire aussi : la préface rédigée par Pierre Rosenberg à l’ouvrage Comment dire la grâce en peinture, 52 maîtres de Giotto à Bacon, par Dominique Vergnon (Editions Michel de Maule, 2010)

Sur Kronobase, retrouvez les grandes dates du Louvre





Télécharger le lecteur flash pour voir cette vidéo.

© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires