Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La télévision alimente-t-elle l’insécurité sociale ?

Avec Geneviève Guicheney, Correspondant de l’Institut et Serge Tisseron, psychanaliste
Nos enfants regardent de plus en plus la télévision : plus de trois heures par jour selon une étude réalisée par Médiametrie. La violence en milieu scolaire est en constante augmentation : la télévision est-elle un facteur supplémentaire de cette violence à l’école ? Constats et solutions avec Geneviève Guicheney et Serge Tisseron.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Jessica Bodet
Référence : ECL040
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/ecl040.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida300-La-television-alimente-t-elle-l-insecurite-sociale.html
Date de mise en ligne : 1er janvier 2005

Il ne s’agit pas ici de diaboliser le petit écran mais de s’interroger sur la manière dont sont conçus les programmes et comment sont-ils perçus par le jeune public ? La multiplication des séries policières venues d’outre-atlantique contribue - t - elle à l’augmentation de cette violence ?

Quand on analyse le contenu de ces fictions policières, on constate que le téléspectateur visionne jusqu’à dix scènes de violence par heure. D’autres études ont montré que ces scènes violentes provoquent des effets physiologiques immédiats. Ce qui importe, c’est la manière dont le téléspectateur va donner un sens à ce qu’il a ressenti émotionnellement.

Geneviève Guicheney, Correspondant de l'Académie des sciences morales et politiques.
Geneviève Guicheney, Correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques.

Selon Geneviève Guicheney, le jeune public n’a pas à visionner les mêmes programmes que les adultes car les images ne sont pas perçues de la même façon selon l’âge du téléspectateur. Rappelons que la télévison est au coeur du foyer, elle est accessible à tous sans difficulté. Il faut donc faire attention à ce que l’on met à la disposition des jeunes publics : l’enfant n’est pas plus fragile que l’adulte, simplement il ne réagit pas aux mêmes choses.

Serge Tisseron, psychanaliste
Serge Tisseron, psychanaliste

Serge Tisseron rappelle qu’actuellement, la mode est aux criminels pervers : personnage extrêmement dangereux filmé dans un contexte ordinaire tels les personnages du film Scream. Ces personnages reflètent l’idée que "faire souffrir ça fait du bien". Il ne faut pas banaliser la violence pour la rendre ordinaire.

En savoir plus :

- Geneviève Guicheney a été pendant six ans médiatrice des programmes de France Télévision et elle est Correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques

- Retrouvez ici toutes les chroniques de Geneviève Guicheney.

- Serge Tisseron






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires