Claude Parent, l’architecte de l’oblique

L’académicien des beaux-arts s’entretient avec Marianne Durand-Lacaze
Connu pour son architecture originale au service de l’imaginaire et de l’utopie, Claude Parent est le créateur de l’architecture oblique. Élu membre de l’Académie des beaux-arts en 2005, au fauteuil de l’architecte Jean Balladur, il raconte d’un humour distancié, son parcours, son engagement passionnel au service de l’architecture et ses rencontres avec les artistes du monde de la peinture et du théâtre. Fernand Léger, Yves Klein, Michel Carrade, Sylvain Dhomme, Polieri, les architectes Nicolas Shöffer, Lionel Mirabaud, le théoricien Paul Virilio et beaucoup d’autres ont nourri ses expériences de créateur. Découvrez l’audace de sa démarche et son regard amusé sur soixante années de pratique sur le métier d’architecte. Contre les tours d’ivoire en tous genres, la pensée de Claude Parent semble un antidote qui n’offre pas prise au temps.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : HAB345
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab345.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2973-Claude-Parent-l-architecte-de-l-oblique.html
Date de mise en ligne : 11 mai 2008
Claude Parent à l'Institut de France, 2 avril 2008
Claude Parent à l’Institut de France, 2 avril 2008
© Canal Académie

L’architecte Claude Parent a ouvert son agence en 1953 en association avec Ionel Schein. Dès ses débuts, Il s’engage contre l’académisme et choisit, d’opter pour une architecture d’avant-garde. Avec son associé, ils écrivent des articles que remarque l’architecte André Bloc avec lequel Claude Parent engage une collaboration de plus de 10 ans. André Bloc, directeur de la Revue L’Architecture d’Aujourd’hui crée alors le groupe Espace qui réunit peintres, sculpteurs et architectes et l’y introduit. A ses yeux, cette période fructueuse d’échanges constitue le véritable creuset de sa formation. Avec Nicolas Schöffer il travaille sur « la ville spatio-dynamique » et avec Lionel Mirabaud sur « les villes cônes » dans le sens d’une architecture utopique. Son nom reste attaché à la construction de l’Église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers, en 1966, classée monument historique depuis 2000. Parmi ses réalisations, la maison de l’Iran, à la Cité Universitaire de Paris, des centrales nucléaires, des maisons particulières, l’Hôtel de ville de Lillebonne (1993-1998). Il a animé la revue Architecture-Principe, la Revue Aujourd’hui et a écrit de nombreux ouvrages.

Théâtre Silvia-Monfort, Paris, France
Théâtre Silvia-Monfort, Paris, France

Parmi ses livres
- Vivre à l’oblique,
- Cinq réflexions sur l’architecture,
- l’architecture et le nucléaire,
- Les entrelacs de l’oblique,
- L’architecte bouffon-social
- Colères
- Les maisons de l’atome,
- Errer dans l’illusion
- Quand les bouffons relèvent la tête
- Cuits et archi-cuits
- Le cœur de l’oblique
Claude Parent a reçu le Grand Prix de l’Architecture en 1979, pour l’ensemble de son œuvre.

Dans ce long entretien, il raconte son parcours, réagit sur les livres qu’il a écrits et ceux qu’il rêve d’écrire.

À partir d’un petit livre de dessins, publié en 2005, évoqué au début de l’émission, Claude Parent avait voulu montrer que l’oblique n’était pas que théorie. Pour lui, il s’agissait d’un art architectural tout en mouvement fondé sur le parcours. « L’architecture n’est pas quelque chose d’immobile et l’oblique est venu là pour libérer... Histoire de parcourir le monde. » Il raconte ses études, le désir de ses parents de le vouer à une carrière d’ingénieur. Finalement, il se lance dans des études d’architecture pendant lesquelles, s’est forgé son esprit critique qu’il ne manque pas d’exercer sur l’enseignement actuel de l’architecture.

Il évoque dans les années cinquante, sa fréquentation du groupe Espace dont les échanges entre artistes ont perfectionné sa formation. André Bloc, directeur de la Revue L’Architecture d’Aujourd’hui a créé le groupe Espace de l’abstraction géométrique et l’y a introduit. Claude Parent raconte l’histoire peu commune de ce groupe. Un groupe d’artistes de peintres et de sculpteurs modernes qui n’étaient pas encore reconnus à ce moment là, travaillaient en symbiose avec les architectes. Cela correspondait à ce qu’on a appelé, plus tard, la « Synthèse des arts », à la suite des expériences du néo-plasticisme. Il évoque son souvenir de la conférence d’Yves Klein à la Sorbonne et ses projets avec lui. Yves Klein fut peut-être, dit-il, celui qui l’a le plus marqué en fulgurance, dans les projets qu’ils élaboraient ensemble. Attiré par l’écriture, Claude Parent a écrit de nombreux livres « à propos de l’architecture, de ses devoirs, de sa responsabilité mais pas, sur sa nature profonde », selon ses propos. Il n’a pas encore, selon lui, écrit un grand livre sur l’architecture. Dans le livre Colère, il a donné ses positions sur l’architecture. Grand lecteur, il nous parle de son goût pour la littérature japonaise, des surréalistes, de son admiration pour Julien Gracq. Il raconte sa découverte du monde théâtral, ses expériences et ses rencontres dans ce milieu dont l’avant-garde l’a, un temps, captivé.

Église Sainte Bernadette du Banlay de Nevers
Église Sainte Bernadette du Banlay de Nevers

Dans la suite de cet entretenien radiophonique, il aborde ses réalisations architecturales et son travail sur les villes, ses recherches sur « l’utopique » et en particulier l’Église Sainte-Bernadette du Banlay, sorte d’architecture manifeste, représentative de sa collaboration avec Paul Virilio.

Membre de l’Académie des beaux-arts depuis 2005, Claude Parent décrit son épée d’académicien pour l’émission « En habit vert » de Canal Académie.

Pour en savoir plus

- Sur le site de l’ Académie des beaux-arts, biographie et dessins de Claude Parent
- Sur Nicolas Schöffer

Repères bibliographiques :
- Claude Parent, Portraits (impressionnistes et véridiques) d’architectes, collection Essais, Éditions Norma, 2005
- Claude Parent, Paul Virilio, Église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers, Collection Jean-Michel Place/architecture/archives, Jean-Michel Place éditions, 2004
- Claude Parent, le cœur de l’oblique, Coédition Sujet/Objet - Éditions Jean Michel Place, 2005
- Claude Parent, Association 75021, Appel pour une métropole nommée Paris, Imprimerie Quotidienne, 1988
- Claude Parent, Entrelacs de l’oblique, Collection Architecture « Les hommes », Éditions du Moniteur, 1981
- Claude Parent, Architecte, collection Un homme et son métier, Éditions Robert Laffont, 1975

- La villa Bloc de Claude Parent, éditions Imbernon, 2011, EAN 9782919230020. Et pour savoir plus, le site :www.editionsimbernon.com/e-boutique/146/editions-imbernon/4102/la-villa-bloc-de-claude-parent.html

- Cet entretien a été enregistré en 2008.

Sur Canal Académie, retrouvez Claude Parent, portraits et entretiens :
- Dessine-moi les droits de l’enfant ! Une exposition sous le parrainage de Jean Nouvel et Claude Parent
- Le Grand Prix d’Architecture 2008 de l’Académie des beaux-arts
- Réception de Claude Parent






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires