Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Renaud Denoix de Saint Marc, une carrière au service de l’Etat

de l’Académie des sciences morales et politiques
Portrait et parcours de Renaud Denoix de Saint Marc, de l’Académie des sciences morales et politiques, qui a occupé de hautes fonctions au service de l’Etat : Secrétaire général du Gouvernement puis Vice-président du Conseil d’Etat. Il est aujourd’hui membre du Conseil constitutionnel.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard , Myriam Lemaire
Référence : HAB335
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab335.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2884-Renaud-Denoix-de-Saint-Marc-une-carriere-au-service-de-l-Etat.html
Date de mise en ligne : 30 mars 2008


Renaud Denoix de Saint Marc, de l’Académie des sciences morales et politiques
Renaud Denoix de Saint Marc, de l’Académie des sciences morales et politiques

Haut fonctionnaire éminent, Renaud Denoix de Saint Marc a accompli l’essentiel de sa carrière au Conseil d’État qu’il a rejoint au sortir de l’Ecole Nationale d’Administration, en 1964, comme auditeur, et dont il avait la vocation dès l’origine : « Je n’ai fait l’ENA que pour entrer au Conseil d’État ». Il fut ensuite maître des requêtes, puis de 1995 à 2006, Vice-président de cette institution prestigieuse (dont le Président est le Premier Ministre), devenant ainsi protocolairement le premier fonctionnaire de France.

Il est aujourd’hui membre du Conseil constitutionnel. Il a été élu à l’Académie des sciences morales et politiques le 29 novembre 2004, dans la Section générale, au fauteuil laissé vacant par le décès de Jacques Leprette.

Dans cette émission, il évoque le souvenir d’Alain Peyrefitte, de l’Académie française, dont il fut le directeur adjoint de cabinet lorsque ce dernier était Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. Il admirait l’acuité de son intelligence, sa grande curiosité intellectuelle et son exigence.



- Le Conseil d’État, un inséparable compagnon du pouvoir
Renaud Denoix de Saint Marc nous rappelle l’évolution de cette Haute Assemblée depuis Philippe Le Bel et sa double fonction de conseil juridique du gouvernement et de juge suprême des litiges entre les particuliers et les autorités publiques. Une double fonction qui peut paraître étonnante mais qui existe aussi dans d’autres pays. Le Conseil d’Etat, ce sont aussi des hommes aux personnalités diverses, certains inconnus du grand public, d’autres plus célèbres. Il cite parmi eux Raymond Odent, Christian Chavanon, Pierre Laroque et son prédécesseur Marceau Long qui lui a remis son épée d’académicien. En tant que Vice-président du Conseil d’Etat, Renaud Denoix de Saint Marc a dénoncé l’inflation législative et les "lois bavardes" contre lesquelles il n’est pas facile pour le Conseil d’Etat de lutter.

- Le Secrétariat général du Gouvernement : un rouage essentiel

Renaud Denoix de Saint Marc fut, pendant neuf ans, de 1986 à 1995, Secrétaire général du Gouvernement. Il vit ainsi se succéder à Matignon cinq Premiers Ministres et connut trois alternances. Directement placée sous l’autorité du Premier Ministre, cette institution peu connue du public qui est toujours dirigée par un membre du Conseil d’État, est un organisme essenstiel pour le bon fonctionnement et la régularité de l’action gouvernementale. Il assure plusieurs missions que nous explique ici M. Denoix de Saint Marc qui souligne l’importance de la stabilité et de l’expérience de cette fonction complexe : « Le Secrétaire général du Gouvernement doit se cantonner à un rôle purement administratif, juridique, ne jamais mettre les doigts dans l’opportunité politique » souligne-t-il.

- Le courage et l’homme d’État

Lors de son discours sous la Coupole, le 25 octobre 2005, Renaud Denoix de Saint Marc, rappelant que « le courage est une vertu », soulignait qu’ « avoir le courage de réhabilier le courage dans notre société, c’est l’ambition dont l’homme d’Etat d’aujourd’hui devrait se sentir investi ».
Il considère que l’on peut de nos jours se montrer sévère à l’égard des hommes politiques qui n’ont pas toujours le courage de dire une vérité difficile et il appelle à « une société de courage ».

Bibliographie :

- Le service public, rapport au Premier Ministre (La Documentation française, 1996)
- L’État (PUF, collection Que Sais-je ? 2004)
- Le Conseil d’Etat de Erik Arnoult et François Monnier (Découvertes Gallimard, 1999, édité lors du 2ème Centenaire du Conseil d’Etat).

Pour en savoir plus :

- Renaud Denoix de Saint Marc, membre de l’Académie des sciences morales et politiques

- Lire le texte de son discours sur le Courage et l’homme d’Etat






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires