Jean-Christophe Spinosi et Véronique

Opéra-comique d’André Messager présenté au théâtre du Châtelet
Voici une interview réalisée au théâtre du Châtelet, en janvier 2008, à l’issue d’une des représentations de l’opéra-comique Véronique, du compositeur de l’Académie des beaux-arts André Messager. Christophe Mirambeau, producteur d’émissions musicales à Canal Académie, a rencontré Jean-Christophe Spinosi, qui dirigeait l’Ensemble Matheus et le chœur du Châtelet.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Christophe Mirambeau
Référence : CARR350
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr350.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2861-Jean-Christophe-Spinosi-et-Veronique.html
Date de mise en ligne : 23 mars 2008


André Messager (1853-1929), immortel de l'Académie des beaux-arts
André Messager (1853-1929), immortel de l’Académie des beaux-arts

« André Messager est un éclectique, écrit Gabriel Fauré dans Musica en septembre 1908, au plus haut sens du mot ; sa curiosité de toutes les formes n’a jamais le caractère de la facilité. Et quel que soit le genre où se plaise son élégant génie, on a toujours avec lui cette certitude, c’est que l’œuvre produite sera toujours d’une parfaite essence musicale. »

Messager (1853-1929), personnage et compositeur inclassable, dédicataire et commanditaire du Pelléas de Debussy, fervent défenseur de Wagner en France, tour à tour directeur de l’Opéra-Comique, de l’Opéra et du Covent-Garden de Londres , élu en section Composition à l’Académie des Beaux-Arts en 1926, Messager consacre sa muse à l’écriture de « musique légère » - « il existe donc une musique lourde ? » - aurait-il immédiatement pétillé -, lyrique et symphonique. Depuis le ballet fameux des Deux Pigeons jusqu’aux opéras-comiques, lyriques ou opérettes tels la divine Basoche, le vigoureux Chevalier d’Harmenthal, les délicieuses P’tites Michu, la capiteuse Isoline sans oublier ses épatantes comédies musicales, L’Amour masqué, Coups de Roulis et Passionnément.

<i>Véronique</i> Acte I
Véronique Acte I

Le Théâtre du Châtelet, rendant hommage à ce singulier compositeur, a remis à l’affiche son immortelle Véronique – qui, à elle seule, suffirait à la gloire de Messager – du 21 au 31 janvier 2008, dans une nouvelle et luxueuse nouvelle production signée de Fanny Ardant et Ian Falconer. Et quel meilleur directeur musical que Jean-Christophe Spinosi, à la tête de son Ensemble Matheus, pour conduire musicalement l’aventure.


Jean-Christophe Spinosi
Jean-Christophe Spinosi
© Isabelle Lévy

Disons le tout net : Jean-Christophe Spinosi est une star. Ce jeune chef spécialisé avec son ensemble dans la musique européenne de l’ancien régime représente tout ce qui fait la gloire et la valeur de la jeune génération d’artistes français. Carrière internationale, et internationalement reconnu – il vient, entre autre, de faire ses débuts New Yorkais à Carnegie Hall –, fêté par la critique, apprécié du public – l’album de Philippe Jarouski, que Jean-Christophe et l’ensemble Mathéus accompagnent dans un programme étourdissant consacré au répertoire des castrats, a dépassé les 100 000 exemplaires vendus en Europe- l’artiste Spinosi est tel Messager : éclectique, passionné, musicien comme la musique. En un mot : incontournable.

Et Spinosi nous fit l’honneur et le plaisir d’une rencontre « à bâtons rompus », dans sa loge du Théâtre du Châtelet pendant l’exploitation de Véronique. C’est cet entretien, à bien des égards passionnants, que nous vous proposons d’entendre. Pour découvrir un Spinosi informel, spontané, enthousiaste, charmeur et drôle, hautement concerné par la découverte qu’il fait de la musique de Messager à l’occasion de Véronique – qui n’est pas son répertoire musical habituel -, un Spinosi qui explore et explicite son travail sur l’ouvrage, et aborde ses conceptions de la musique en général.

<i>Véronique</i> Acte III, Amel Brahil-Djelloui et Dietrich Henschel
Véronique Acte III, Amel Brahil-Djelloui et Dietrich Henschel

Un joli moment de conversation illustré d’extrait de Véronique dans son interprétation au Châtelet, avec pour distribution Dietrich Henschel (Florestan), Gilles Ragon (Loustot) et Laurent Alvaro (Coquenard) – parfaits -, l’éblouissante Amel Brahim-Djelloui (Véronique), Ingrid Perruche, Agathe fruitée, Doris Lamprecht, exceptionnelle Ermerance.

Canal Académie et Christophe Mirambeau remercient chaleureusement le Théâtre du Châtelet et Anne Marret pour les extraits musicaux pris en répétition et mis à notre disposition pour cette émission.

En savoir plus :
- Académie des beaux-arts
- Théâtre du Châtelet

Écoutez toutes les émissions de Christophe Mirambeau ici






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires