Les dix mots de la rencontre

avec la linguiste Henriette Walter
Explications de la linguiste Henriette Walter pour chacun des dix mots sur le thème de la rencontre, choisis par la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France pour la semaine de la Langue française du 14 au 24 mars 2008.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : FOC332
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/foc332.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2798-Les-dix-mots-de-la-rencontre.html
Date de mise en ligne : 16 mars 2008

La Semaine de la langue française 2008 -qui se déroule du 14 au 24 mars- a été placée, par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, sous le signe de la rencontre.

Il s’agit de célébrer la langue française comme lien social par excellence, comme outil privilégié pour rencontrer l’autre et les autres.

Comme chaque année, la Délégation a proposé 10 mots, les 10 mots de la rencontre donc, et c’est la linguiste Henriette Walter qui nous les fait découvrir et nous en raconte l’origine et l’histoire. Elle a choisi de les présenter non pas dans leur ordre alphabétique mais dans un ordre chronologique, au fur et à mesure de leur apparition dans la langue française.

1 - Le premier mot : Visage. Il apparait dès le XIe siècle mais il existait auparavant "vis" comme dans l’expression "vis-à-vis".

2 - Toi est l’un des pronoms de la deuxième personne du singulier qui compte aussi tu, et te. On retrouve là les formes déclinées du latin, les cas du nominatif, accusatif, datif...

3 - le Tact apparait au XIVe siècle. Il est issu du latin tangerer, toucher et on le retrouve dans les mots tangible et tactile. Mais le tact qui désignait au départ le fait de toucher, a pris un sens plus subtil pour indiquer un comportement attentif, délicat.

4 - S’attabler apparait au XVe siècle, même si le mot table existait bien avant, le verbe lui, apparait tardivement. Il est issu du latin populaire, le mot "mensa" désignant la table en latin classique. Il a d’abord servi pour dire qu’on se regroupait autour d’une table de jeu avant de désigner la table où se déguste les bons plats de la gastronomie française.

5 - La Boussole témoigne de l’attrait de l’italien pour les Français au XVIe siècle. Le mot a d’abord désigné la boite dans laquelle on enfermait un aimant, un magnet. La boussole, servant souvent à se diriger pour les marins, a également été désignée sous le vocable de "marinette".

6- Apprivoiser apparait lui aussi au XVIe siècle et est issu du latin populaire. On y retrouve la racine privatus, privé. Il s’agit dans la rencontre avec l’autre, de le rapprocher de la sphère du privé et donc en quelque sorte de le domestiquer. Ce qui évoque bien sûr la célèbre invitation du Renard au Petit Prince de Saint-Exupéry.

7- Palabre pose un problème : est-il masculin ou féminin ? Les deux sont admis. On remarque cependant que le mot a pris une tournure un peu péjorative. A partir d’un lointain mot grec, il se décompose en un "triplet" : parole, parabole, palabre.

8- Quant à Rhizome, c’est évidemment le mot savant choisi par l’équipe de spécialistes de la semaine de la francophonie. Mais comment parler de mot sans parler de "racine" ? Le mot apparait au XVIIIe siècle, siècle passionné par la botanique et recherchant des origines grecques aux noms de plantes entre autres.

9- Jubilatoire signifie initialement : rire aux éclats. On le voit apparaître seulement au XIXe siècle, même si le mot Jubilation, lui, existe déjà au XIIe siècle. Ce qui est une preuve de plus que la langue évolue.

10 - enfin, Passerelle, au XIXe, au sens premier sert de pont étroit pour les piétons mais prend rapidement un sens plus métaphorique. La rencontre est bien une passerelle établie entre les êtres, les pays et les langues.

Pour en savoir plus sur Henriette Walter :

Henriette Walter
Henriette Walter

Henriette Walter, linguiste renommée, est professeur émérite de linguistique à l’Université de Haute Bretagne (Rennes) et directrice du laboratoire de phonologie à l’école pratique des Hautes Études à la Sorbonne. Elle a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire de la langue et des mots, notamment :

- L’aventure des langues en occident (Robert Laffont)
- L’aventure des mots français venus d’ailleurs (Prix Louis Pauwels 1997) et Le Français dans tous les sens (distingué du Grand Prix de l’Académie française en 1988)
- Honni soit qui mal y pense, l’incroyable histoire d’amour entre le français et l’anglais,

Et parmi les derniers parus,
- L’histoire des noms des mammifères
- Arabesques, l’aventure de la langue arabe en occident. Un livre qui fait l’objet d’une série de plusieurs émissions dans la médiathèque de Canal Académie.
- La mystérieuse histoire du nom des oiseaux (en collaboration avec Pierre Avenas).

Tous ces livres « grand public », sont parus aux Editions Robert Laffont. Henriette Walter a également publié des ouvrages plus savants, sur la langue, le langage, la prononciation.

Sur Canal Académie, vous pouvez écouter une série d’émissions avec Henriette Walter consacrées aux rapports entre le français et l’arabe :

La langue arabe en Occident (1/6),
Les grandes figures de la langue arabe (3/6),
L’expansion de la langue arabe (2/6)
Les mots arabes empruntés au français (5/6)
Les chiffres arabes et la calligraphie (6/6)
Les mots français émigrés

Pour fêter les dix ans de "La semaine de la langue française" est publié "le Dico des dix mots". Cent mots donc plus 1 : ordinateur ! Henriette Walter qui a participé dès le lancement au choix des mots a donné une interview qui parait dans ce "Dico" sous le titre "S’exprimer en français tout en s’ouvrant aux autres langues".

En savoir plus :
- Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires