Joseph, Le couvre-tête de Dieu

Un livre-méditation de Damien Le Guay
Damien Le Guay marche sur les pas de ceux de Joseph, le charpentier de Nazareth, et offre à ses lecteurs une magnifique méditation sur cet homme, si fidèle et si confiant qu’il devint le « couvre-tête de Dieu ».


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Damien Le Guay , Hélène Renard
Référence : PAG404
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag404.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2797-Joseph-Le-couvre-tete-de-Dieu.html
Date de mise en ligne : 16 mars 2008


Statue de Joseph le Charpentier en l'église Saint-Léon, Paris XV<sup>e</sup>. Sculpture de Jean Topin.
Statue de Joseph le Charpentier en l’église Saint-Léon, Paris XVe. Sculpture de Jean Topin.

Le livre de Damien Le Guay, Le couvre-tête de Dieu, est consacré à Joseph de Nazareth, le père nourricier de Jésus, l’époux de Marie.
C’est un livre au ton très personnel, non pas un livre d’histoire mais plutôt une méditation sur Joseph. Damien Le Guay a voulu remonter à la source, retourner en arrière sur la grande route des Juifs. Faire le chemin à l’envers... Retrouver, avec les paysages, le goût des mots mal taillés, comme le calcaire des collines de Galilée, comme les pièces en bois des charpentiers.

L’auteur s’explique d’abord sur son titre : Le couvre-tête de Dieu. Joseph est exposé à une très forte lumière, il doit protéger l’enfant de la promesse, il porte aussi comme tous les juifs pieux, la kippa.

Que sait-on historiquement de Joseph ? peu de choses en vérité, et l’on aborde généralement le personnage soit avec une révérence absolue, soit en l’entourant d’un pseudo-mystère « parce que, dit Le Guay, nous vivons une époque de suspicion généralisée ».

Damien Le Guay a d’ailleurs un sens aigu de ces noms, qu’il écrit avec des tirets et pour Joseph, cela donne « Joseph-des-charpentes », « Joseph-du-début-des Écritures-par-le-Fils », « Joseph-des plaines-de-Galilée », « Joseph-des-racines-de-Jessé », et il rappelle que Joseph signifie « que Dieu ajoute » ou « que Dieu ajoute un autre fils ».

Joseph, c’est d’abord un homme de l’attente. Par sa naissance, il appartient au peuple de l’Alliance et se réclame de la fidélité des enfants de Jacob. Il est fils de cette espérance. Il attend Celui qui doit venir. Tandis que nous, nous vivons dans un monde qui n’attend plus rien.

Un homme de l’espérance et de la confiance, qui a l’espérance chevillée au corps. « Joseph espère plus qu’il n’attend. Il fait confiance à la confiance plus qu’à sa propre étoile. Joseph est fils de la fidélité ». Il n’est pas l’homme du doute. Même quand il ne comprend pas. Il ne doute ni de Dieu ni de Marie. Et il met longtemps à comprendre sa place dans le dessein de Dieu.

C’est aussi un homme de la marche, de la race des marcheurs guetteurs de l’aube, « un de ces marcheurs sédentaires que le désert appelle et que le confort des villages retient ».

La grande question à son sujet, et l’auteur écrit que Joseph n’a pas manqué de se la poser lui-même, est la suivante : « pourquoi a-t-il été choisi, lui ? »

Ce livre est aussi une occasion pour Damien Le Guay de rappeler combien la confrontation à l’Écriture et aux textes sacrés est une nécessité, surtout à notre époque, où tout est remis en question : « Les textes sont formateurs pour permettre de trouver un "plus" à nous-mêmes ».

Ce livre apparaît comme un anti « Code-Joseph » ! Damien Le Guay s’élève contre le fait de croire en tout, en n’importe quoi, ce qui aboutit à ne plus croire en rien.

Le couvre-tête de Dieu... : Joseph du village de Nazareth, est publié par les éditions du Cerf (2007)






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires