Philippe Beaussant, la Renaissance et le Baroque

Lecture et relecture, la chronique littéraire de Jacques Rigaud
Jacques Rigaud a trouvé fascinant, convaincant, d’une langue admirable, le livre du tout nouvel élu à l’Académie française, Philippe Beaussant, intitulé Passages, de la Renaissance au Baroque. Il fait partager ici son enthousiasme évoquant tour à tour Montaigne, le Tintoret, Véronèse et Monteverdi. Toute une époque, celle du passage justement entre deux grands moments de la culture européenne.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Jacques Rigaud
Référence : CHR333
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/chr333.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2738-Philippe-Beaussant-la-Renaissance-et-le-Baroque.html
Date de mise en ligne : 9 mars 2008

Voici un livre à nul autre pareil où il est question de peinture, de musique, de poésie, de théâtre à un moment crucial de l’histoire de la culture européenne : la seconde moitié du XVIe siècle.

Philippe Beaussant, de l'Académie française
Philippe Beaussant, de l’Académie française

Philippe Beaussant est connu comme écrivain, romancier, spécialiste de l’esthétique baroque et musicologue. C’est un amateur distingué, un homme cultivé au regard fascinant qui perce ce « passage » entre le Quatrocento, la Renaissance et le baroque. Que se passe-t-il donc entre 1560 et 1610, entre le temps de Tintoret et celui de Véronèse, du Tasse, de Monteverdi et du Caravage ?

Jacques Rigaud l’avoue : « Je croyais bien connaître ces œuvres. Après avoir lu Beaussant, je suis retourné au Louvre et je suis resté des heures entières devant les tableaux, notamment devant l’extraordinaire Noces de Cana de Véronèse et ses innombrables personnages. »

Quant au livre lui-même, il offre plusieurs reproductions en couleurs et un CD.

Philippe Beaussant, Passages, de la Renaissance au Baroque, éditions Fayard 2006






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires