Moi, Jean-Sébastien Bach

Une biographie à la première personne, rédigée par Jean-Pierre Grivois
Jean-Pierre Grivois propose de se glisser dans la vie du compositeur Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : son adolescence en Thuringe, son entrée à la cour de Celle puis auprès du duc de Saxe-Weimar, son départ pour Leipzig, ses deux mariages et ses nombreux enfants... Après vingt années de recherche, Jean-Pierre Grivois brosse le portrait d’un Bach ambitieux, à la personnalité bien trempée et aux inspirations très diverses. Une "autobiographie" rédigée à la première personne du singulier.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Priscille Lafitte
Référence : CARR339
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr339.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2697-Moi-Jean-Sebastien-Bach.html
Date de mise en ligne : 3 février 2008


Beaucoup de livres ont été écrits sur Jean-Sébastien Bach. De nombreux "bachologues" ont défendu différentes thèses sur ce maître de la fugue et du contrepoint, sur ce compositeur qui a fait la synthèse des musiques européennes de son temps, et qui inspiré des générations de musiciens après lui.
C’est la première fois que quelqu’un a l’audace d’entrer dans la peau du personnage. Jean-Pierre Grivois, au bout de vingt années de recherche, a rédigé une biographie à la première personne du singulier. Moi, Jean-Sébastien Bach où il retrace sa vie, dans sa quotidienneté, dans ses fulgurances musicales, de l’adolescence à la mort.
Les premières improvisations à l’orgue, les rapports souvent difficiles aux princes et à la hiérarchie, les audaces harmoniques, le rapport au divin et à la religion, les inspirations multiples... mais aussi les non-dits ou les trop-dits sur Bach : Etait-il vraiment épris de spiritualité ? Pourquoi n’a-t-il pas composé d’opéra, alors que tous ses confrères ont cédé à la mode ? Qu’a-t-il légué à ses enfants ?


Cette émission n’a pas la prétention de montrer tout Bach. Vous y trouverez quelques anecdotes, des réflexions, agrémentées d’extraits musicaux. A vous de lire la littérature consacrée à Bach... et de succomber à ses œuvres musicales !





Extraits musicaux choisis :
- Magnificat (Anima mea), BWV 243. Nederlands Kamerkoor, la Petite Bande, Sigiswald Kuijken. VC790779-2.
- Cappricio on the Departure of his Beloved Brother (Fugue), BWV 992. Angela Hewitt, piano. CDA67306.
- Prélude et Fugue BW543. Bernard Foccroulle, orgue. RIC085068.
- Sonate n°2 pour violon seul BWV1003 (Grave). Gérard Poulet, violon. ARN268296.
- Motet "Jesu, meine Freude" (Gute Nacht o Wesen), BWV227. Ensemble vocal Jean Sourisse. SYR141354.
- Passion selon Saint-Jean, Aria "Zerfliesse, mein Herze, in Fluten der Zähren". Interprété par Sibylla Rubens, avec le choeur et l’orchestre du Collegium Vocale, dirigé par Philippe Herreweghe. HMC 901748.49
- Passion selon Saint-Jean, Chorus "Ruht wohl, ihr heiligen Gebeine". Choeur et orchestre du Collegium Vocale, dirigé par Philippe Herreweghe. HMC 901748.49
- Choral de Leipzig BWV 668, "Vor deinen Thron, tret’ ich". Jean Boyer, orgue. Stil, Paris, 1989.

Nous vous proposons d’autres émissions consacrées à Jean-Sébastien Bach, avec Gilles Cantagrel :
- 1705 : Quand Bach rencontre Buxtehude
- Symbolique et rhétorique chez Jean-Sébastien Bach
- "Musique, que me veux-tu ?" : Jean-Sébastien Bach, l’angoisse et le doute

Jean-Pierre Grivois
Jean-Pierre Grivois

Les plus grandes dates de Bach sont sur Kronobase

- A noter : Jean-Pierre Grivois a également enregistré pour Canal Académie une série de plusieurs émissions sur Chopin. La première : Chopin vu par Chopin : de l’enfance à l’arrivée à Paris (1/7)






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires