Jean Mabillon : moine et historien (1632-1707)

Une haute figure de l’Académie royale des inscriptions et belles-lettres avec Odon Hurel du CNRS-LEM
Mabillon, bénédictin et mauriste fut l’un des fondateurs de la science historique française. Soucieux d’une juste transmission du savoir historique entre Moyen Âge et modernité, il nous a laissé une méthode et l’image du modèle de "l’homme docte". Protégé de Colbert, il fut le premier de sa congrégation, à faire son entrée dans la toute jeune académie royale des inscriptions et belles lettres, en 1701 et à y introduire l’érudition historique.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : HAB325
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab325.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2556-Jean-Mabillon-moine-et-historien-1632-1707.html
Date de mise en ligne : 20 janvier 2008
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Le nom de Dom Mabillon (1632-1707) reste attaché à celui de l’Eglise de Saint-Germain-des-Prés où le moine passa cinquante années de sa vie. Ce bénédictin de la Congrégation de Saint-Maur, érigée en 1621, fut désigné par Louis XIV, en 1701, comme "membre honoraire" , la catégorie la plus élevée, de l’Académie royale des inscriptions et belles-lettres, en raison, à l’époque de sa notoriété internationale.

Eglise Saint-Germain-des-Prés
Eglise Saint-Germain-des-Prés

Très jeune, issu d’une famille modeste des Ardennes, il fit sa profession de foi à l’abbaye bénédictine de Reims en 1654 puis fut envoyé dans diverses abbayes où ses supérieurs décelèrent rapidement ses talents pour l’érudition. C’est à partir de 1664 qu’il fut accueilli à l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Son œuvre la plus connue est le Re Diplomatica (1681). Il y décrit des règles pour énoncer l’authenticité et l’origine d’une charte ou d’un diplôme. Il date les documents selon une méthode qu’il met au point et fonde ainsi la science "diplomatique". Encore aujourd’hui, son nom s’impose internationalement aux chercheurs en histoire.

Son œuvre historique est également inséparable de son appartenance à la Congrégation de Saint-Maur qui défendait l’idée d’un retour à la pureté de la règle édictée par Saint Benoît, au VIe siècle. A la mort de Mabillon, la congrégation comptait 2200 religieux, répartis en 193 "maisons". Il travailla selon l’usage, mais selon un esprit critique personnel, à l’édition des documents relatifs à l’histoire des saints de son ordre.

Odon Hurel, chercheur au CNRS et au Laboratoire Européen sur les monothéismes (LEM) et directeur-adjoint du Centre européen de recherches sur les Congrégations et ordres religieux (CERCOR), a dirigé l’édition du livre : Le moine et l’historien, Dom Mabillon, œuvres choisies, précédées d’une biographie par dom Henri Leclercq , chez Robert Laffont, collection Bouquins, février 2007. L’ouvrage comprend Le traité des études monastiques de 1691, les écrits de Jean Mabillon sur la règle de Saint Benoît, une lettre adressée à l’évêque de Blois sur « le discernement des reliques », une dissertation sur le culte des saints inconnus, ses réflexions sur la mort chrétienne, sur les prisons des ordres religieux, sa controverse au sujet de la définition de l’identité bénédictine et en annexes, une chronologie de sa correspondance, sa bibliographie, des index et une liste des ouvrages et des auteurs cités par Jean Mabillon.

Odon Hurel
Odon Hurel
© Canal Académie

Au cours de cet entretien avec Marianne Durand-Lacaze, Odon Hurel présente la figure de ce grand savant dans l’Europe bénédictine du XVIIe siècle. Il explique le travail d’érudition cher aux bénédictins, la méthode de Jean Mabillon, son souci de la véracité historique. Il évoque l’histoire de la publication des Acta sanctorum ordinis sancti benedicti (1668-1701), celle du Re diplomatica (1681), les voyages, l’humilité du moine et son talent qui lui valurent la protection de Colbert et sa nomination par le roi, comme membre honoraire au sein, à l’époque, de la toute jeune Académie royale des inscriptions et belles-lettres.

Odon Hurel aborde l’actualité de Jean Mabillon, son image et le symbole qu’il représente dans le cadre du tricentenaire de sa disparition. En décembre 2007, l’Académie des inscriptions et belles-lettres lui rendait hommage, en organisant un colloque intitulé, Jean Mabillon, entre érudition et histoire culturelle .

Pour en savoir plus

- Sur le colloque Jean Mabillon, entre érudition et histoire culturelle, qui s’est déroulé à l’Académie des inscriptions et belles-lettres, le 7 et 8 décembre 2007.
- Sur Jean Mabillon

Sur Canal Académie

- Marc Bloch et Jean Mabillon
- Jean Mabillon et Cluny : voyage d’un mauriste, dans le haut lieu du monachisme bénédictin
- Mabillon et l’Académie des inscriptions et belles lettres
- Les instruments de travail de Jean Mabillon : une méthode du XVII e siècle dont se réclament les historiens d’aujourd’hui
- Séance publique annuelle 2007 de l’Académie des inscriptions et belles-lettres Vous pouvez également écouter la chronique littéraire du philosophe Damien Le Guay Dom Jean Mabillon

Quelques livres






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires