Aspects socio-économiques du vieillissement

avec Robert Rochefort, directeur du CREDOC
À quel âge partirez-vous à la retraite en 2040 ? 70 ans, vous répondra Robert Rochefort, directeur du CREDOC ! Vivant toujours mieux et plus longtemps, il sera possible de penser à une deuxième carrière après 60 ans, qui mêlera à la fois, travail à temps partiel, bénévolat et activités physiques... le tout contribuant à entretenir une bonne hygiène de vie.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : COL327
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/col327.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2480-Aspects-socio-economiques-du-vieillissement.html
Date de mise en ligne : 13 janvier 2008


Robert Rochefort, directeur du CREDOC
Robert Rochefort, directeur du CREDOC

Le terme de « vieillissement » est impropre, voire porteur de contresens s’il indique l’augmentation du nombre de personnes âgées dans les sociétés. En effet et c’est le plus important des résultats actuels, on assiste à la fois au recul du seuil d’entrée dans la vieillesse et à l’allongement de la vie.

Aujourd’hui, être « vieux » commence en moyenne à 76-77 ans. Ce seuil recule à peu près à la même vitesse que l’espérance de vie. De ce fait, s’il atteint 82 ans en 2040, la proportion de personnes âgées restera stabilisée.

Que signifie « être âgé » ?
Comme l’explique Robert Rochefort au cours de sa conférence, être « vieux » résulte de trois données médico-socio psychologiques :
- L’état sanitaire de la personne et le niveau de son incapacité ou de sa dépendance éventuelle.
- Sa sociabilité ou au contraire son isolement et sa solitude.
- Sa capacité à se projeter dans l’avenir, d’avoir des projets.

Sur les trois aspects, des actions sont possibles ayant pour conséquences de retarder le vieillissement.

L’épineux sujet des cotisations...

Robert Rochefort met les pieds dans le plat ! Juste après les grèves de novembre 2007 dans le secteur public contre le projet de repousser l’âge de la retraite, il assure qu’à terme « c’est le seuil de la retraite à 70 ans qu’il faut viser. C’est à la fois une question d’équité pour payer les retraites et de culture dans une société où 4 à 5 générations vivront simultanément. C’est une révolution car il faudra changer la conception même du travail, réintroduire la notion de l’âge du salarié dans son parcours professionnel, prévoir des plans de formation dès 45 ans pour une deuxième carrière. »

Les propositions de Robert Rochefort

« Les gains d’espérance de vie après 60 ans (entre 2 et 3 mois par an) doivent pouvoir être partagés entre travail et retraite de telle sorte que travailler plus longtemps n’implique pas de raccourcir le temps de la retraite. »
Doivent être inventés pour la période 60-70 ans des solutions permettant de concilier vie professionnelle à temps partiel et implication associative bénévole à temps partiel donnant lieu à reconnaissance de droit à points de retraite. « Plus largement, c’est à un "nouveau pacte social lié au vieillissement" qu’il faut s’atteler. »

Les problèmes sociaux en perspective

Les inégalités sociales existantes risquent de s’accroître toujours plus. Robert Rochefort l’assure, « on assistera à la fois à un enrichissement croissant de certains grands seniors notamment par la "surépargne" et au retour de la pauvreté chez d’autres retraités. L’allongement de la durée de la vie amplifiera les écarts de trajectoires surtout dans une société de fragmentation sociale. »

La préparation du papy boom doit être l’objet d’une politique simple et coordonnée de façon interministérielle tant elle concerne tous les aspects de la vie collective, habitat, transports, tourisme, travail, santé et politiques familiales et sociales.

Cette émission vous permet d’écouter la conférence de Robert Rochefort, lors du colloque du 4 décembre 2007 consacré au vieillissement après 60 ans, à l’Académie des sciences.

Robert Rochefort est directeur général du CREDOC depuis 1995. Nommé membre du Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier Ministre en mars 2006, il enseigne dans plusieurs universités et grandes écoles. Il a été maître de conférences à l’ENA et donne des conférences dans de très nombreuses entreprises.

En savoir plus :

- le CREDOC, centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie
- Lors de cette même conférence, écoutez le Pr Etienne-Emile Baulieu répondre à la question Traiter certains aspects du vieillissement ?
- Retrouvez sur le site de l’Académie des sciences le programme et le résumé complet de l’ensemble des communications de cette journée consacrée au vieillissement après 60 ans






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires