Baden-Powell : l’anniversaire

Eclaireur de légende et fondateur du scoutisme (1857-1941)
Auteur d’une biographie sur le fondateur du scoutisme (Perrin, 2004), le journaliste et historien Philippe Maxence présente au cours de cette émission les grandes étapes de la vie de Baden-Powell, en cette année de centenaire de la fondation du premier camp scout.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : HIST308
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist308.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2405-Baden-Powell-l-anniversaire.html
Date de mise en ligne : 26 novembre 2007


La scène se passe à la fin du mois de juillet de l’année 1907, le 29 juillet très exactement, sous le règne d’Edouard VII, roi d’Angleterre. Une troupe d’une vingtaine de jeunes garçons se dirige vers une île dans le sud ouest de l’Angleterre, l’île de Brownsea. Une fois le pied sur la terre ferme, le petit groupe s’affaire, monte des tentes, installe une cuisine en pleine nature ainsi qu’une salle à manger…. Au milieu du terrain, un mât s’élève vers le ciel. L’homme qui est à leur tête vient d’avoir cinquante ans.

Baden Powell en 1912.
Baden Powell en 1912.

En face de la tente qu’il s’est réservé, il plante une lance de chasse au sanglier qui porte son fanion personnel. Baden Powell car il s’agit de lui, vient d’inaugurer sans le savoir le premier camp scout de l’histoire…

Quelques mois auparavant, il avait initié la réflexion sur l’idée de Boy scout à travers deux brochures dans lesquelles il proposait aux jeunes garçons un programme de développement moral et physique afin, disait-il, de remédier au déclin de l’empire britannique dont il situait les origines dans la perte du sens civique, l’attirance pour le luxe et l’oisiveté… L’année suivante, le manuel Scouting for Boys devenait un succès de llibrairie absolu… Pourquoi et comment expliquer un tel succès ? Que représentait Baden Powell pour la jeunesse, pour le monde des adultes, et tout simplement pour l’Angleterre ? Comment une telle idée a pu voir le jour chez un homme qui avait déjà beaucoup vu et entendu à travers le monde ? Etait-elle originale dans la forme et le fond ? Qui fut en somme Lord Robert Stephenson Smyth Baden-Powell, dit simplement « BP ». C’est ce que vous propose cette émission Un jour dans l’Histoire, en cette année du centenaire de la naissance du scoutisme.

L’auteur.

Philippe Maxence est rédacteur en chef du bi-mensuel catholique L’Homme nouveau depuis 2001. Il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages dont Petit voyage politique en Balzacie (DMM) ; Au jardin de notre piété (DMM) ; Baden-Powell, éclaireur de légende et fondateur du scoutisme (Perrin) ; Pour le réenchantement du monde, une introduction à Chesterton (Ad Solem) ; Le Monde de Narnia décrypté (Presses de la Renaissance).

Quelques liens.

- La collection Signes de piste.
- La World Organisation of Scout Mouvement.
- Les Scouts et Guides de France et le centenaire du scoutisme http://jambville.sgdf.fr/
- 

Loi de Baden-Powell

- 1. On peut compter sur l’honneur d’un éclaireur.
- 2. Un éclaireur est loyal envers le Roi et ses officiers, envers ses parents, envers ses employeurs et envers ses employés.
- 3. C’est le devoir d’un éclaireur d’être utile aux autres et de leur venir en aide.
- 4. Un éclaireur est l’ami de tous, et le frère de tous les éclaireurs à quelque classe sociale qu’ils appartiennent.
- 5. Un éclaireur est courtois.
- 6. Un éclaireur est un ami des animaux.
- 7. Un éclaireur obéit aux ordres de ses parents, de son chef de patrouille ou de son instructeur, sans poser de question.
- 8. Un éclaireur sourit et siffle quand il rencontre une difficulté.
- 9. Un éclaireur est économe.
- 10. Un éclaireur est propre dans ses pensées, dans ses paroles, et dans ses actes.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires