Souvenirs de Sacha Guitry par Jacqueline Aubart

Un reportage de Canal Académie à la Cinémathèque française
Lors du vernissage de l’exposition "Sacha Guitry, une vie d’artiste", présentée à la Cinémathèque française jusqu’au 18 février 2008 et réalisée en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France, Canal Académie a recueilli le témoignage de Jacqueline Aubart qui eut l’occasion de se rendre sur les tournages du cinéaste dans les années cinquante.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : FOC310
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/foc310.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2385-Souvenirs-de-Sacha-Guitry-par-Jacqueline-Aubart.html
Date de mise en ligne : 19 novembre 2007
Jacqueline Aubart à la Cinémathèque française le 16 octobre 2007
Jacqueline Aubart à la Cinémathèque française le 16 octobre 2007
© Canal Académie

Ce jour là, le 16 octobre 2007, le public découvrait les photographies de l’artiste Sacha Guitry et de ses proches, des extraits de films, d’émissions, de conférences mais aussi des dessins, des lettres, des cadeaux. Entre les rideaux de velours rouge du parcours de l’exposition, on peut découvrir, à titre d’exemple, le costume de Talleyrand que Sacha Guitry porta dans son film Le Diable boiteux, un portrait d’Yvonne Printemps à la gouache par Sacha Guitry, un buste de plâtre de l’écrivain Jules Renard, ami de son père. Sacha Guitry disait : « J’ai fait trois bustes dans ma vie...Trois bustes du même homme. C’est dire assez quelle admiration, quelle tendresse j’avais pour Jules Renard. »

Parmi les nombreuses vies qu’on peut prêter à l’artiste, Jacqueline Aubart, l’ayant droit de Sacha Guitry, évoque les souvenirs qu’elle a gardés de lui, lors des tournages de films à grand spectacle et de leur première à l’Opéra de Paris. Elle rappelle la figure de Sacha Guitry à partir de 1945 et celle de Lana Marconi, sa dernière épouse qui l’a soutenu jusqu’aux derniers moments, dans son célèbre hôtel particulier avenue Élisée Reclus, à Paris.

Qui était donc Sacha Guitry si connu pour ses pièces et ses films ? Coqueluche du tout Paris dans les périodes de reconnaissance, acteur et symbole de la vie parisienne. Après les moments d’isolement et de rejet qu’il connut après la Seconde Guerre Mondiale, il ne cessa de se consacrer au cinéma qui le conduisit, à nouveau, au sommet de la gloire.

Jacqueline Aubart nous dit quelle image Sacha Guitry aurait aimé qu’on gardât de lui.

Lana Marconi à la toque d'Astrakan, 18 avenue Elisée-Reclus, Paris, 1945
Lana Marconi à la toque d’Astrakan, 18 avenue Elisée-Reclus, Paris, 1945
© BNF, Arts du spectacle, fonds Guitry

Pour en savoir plus

- Sacha Guitry à la Cinémathèque française, programme de la rétrospective jusqu’en décembre et de l’exposition jusqu’au 18 février 2008,
- Collectif sous la direction de Noëlle Giret et Noël Herpe, Sacha Guitry, une vie d’artiste, Édition Gallimard, octobre 2007,
- Olivier Barrot et Raymond Chirat, Sacha Guitry, L’homme-orchestre, Découvertes Gallimard, octobre 2007.
- Ecoutez sur Canal Académie, les émissions consacrées à Sacha Guitry, avec Jean Tulard, Alain Decaux, Jean-Marie Rouart, Félicien Marceau, Noëlle Giret, Noël Herpe,Christophe Mirambeau, Jean Piat, Jacqueline Aubart.

Signature de Sacha Guitry
Signature de Sacha Guitry





© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires