L’Europe des Académies à travers les livres

Une exposition de livres rares à la Bibliothèque de l’Institut de France
A l’occasion de la rencontre des Académies européennes à l’Institut de France, du 21 au 23 octobre 2007, Mireille Pastoureau, directeur et conservateur de la Bibliothèque de l’Institut a cherché, parmi les trésors des fonds de cette bibliothèque, des livres, des manuscrits, des dessins, des documents rares correspondant à chacun des 35 pays d’Europe présents.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : PAG334
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag334.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2328-L-Europe-des-Academies-a-travers-les-livres.html
Date de mise en ligne : 12 novembre 2007

Texte d’accueil du Chancelier de Broglie :

"Quel meilleur point commun entre les académies que les livres ? J’ai souhaité honorer les membres des académies européennes présents à Paris, à l’occasion de cette rencontre, en leur proposant un parcours dans les collections de notre bibliothèque. Celle-ci tire une partie de sa richesse des publications tant anciennes que modernes des académies étrangères. Leurs publications portent sur des champs disciplinaires nombreux et variés. Notre bibliothèque en est le dépôt presque exclusif en France et occupe de ce fait une place unique dans le paysage documentaire national. Elle est l’outil de travail des membres de l’Institut mais accueille aussi des chercheurs extérieurs, car elle constitue un pôle original de la recherche savante. Exposer toutes les publications des académies européennes conservées à l’Institut de France serait impossible, tant elles y sont abondantes. Les Cinq Académies qui composent l’Institut de France entretiennent depuis toujours des échanges suivis avec les académies d’Europe et du monde, et la presque totalité de la production de celles-ci fut recueillie par notre institution. Faute de place, on ne trouvera ici qu’un choix éclectique de documents émanants tant des académies européennes que de la production française. Ces documents -livres imprimés, manuscrits, dessins, médailles et photographies - dont certains très anciens, illustrent les regards croisés entre les pays d’Europe, du XVIIè siècle à nos jours. Ils témoignent des liens étroits qui ont uni les académies européennes depuis leur origine et de la curiosité intellectuelle qui les anime. Ils sont la preuve que les sciences et les arts ne connaissent ni frontières politiques ni barrières linguistiques".

Parmi les documents remarquables retrouvés, Mireille Pastoureau évoque, pour l’Allemagne, un discours d’Antoine Rivarol "De l’universalité de la langue française", discours qui a remporté le prix de l’Académie de Berlin publié chez Bailly en 1784. Pour l’Autriche, c’est une messe de Haydn (1732-1809) en copie manuscrite de l’époque, avec une belle reliure ancienne, qui est exposée.

Antoine RIVAROL, De l’universalité de la langue française, discours qui a remporté le prix à l’Académie de Berlin ... Berlin, et se trouve à Paris, Chez Bailly …, 1784. 94 p. 8° O 142.

Deux rares grammaires castillannes

Pour l’Espagne, grâce à un prêt de M. Bernard Pottier, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, sont exposées deux grammaires anciennes de la langue castillane rédigées par l’Académie de Madrid, créée en 1713. Ces deux grammaires, trouvées par hasard par Bernard Pottier lorsqu’il était encore étudiant, datent de 1772 et de 1796. Professeur de linguistique hispanique et américaniste, spécialisé dans les langues amérindiennes, Bernard Pottier s’avoue volontiers collectionneur et bibliophile !

Et pour la Géorgie...

Carte générale de la Géorgie et de l’Arménie dessinée à Petersbourg en 1738 d’après les cartes, mémoires, mesures et observations des gens du pays. Traduit du géorgien en français par le secrétaire du roi de Géorgie. Publiée en 1766 par M. Joseph Nicolas Delisle, doyen des professeurs royaux et de l’Académie royale des sciences. Paris, Lattré, fin XVIIIe s. 53 x 73 cm. 8° Y 258**.

La Bibliothèque de l’Institut conserve une carte de la Géorgie et de l’Arménie dessinée à Petersbourg en 1738, et traduite en français par le secrétaire du roi de Géorgie. Rappelons que Mme Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française, et M. Jean-Pierre Mahé, membre de l’Académie des sciences, ont tous deux été élus membres étrangers de l’Académie des sciences de la République de Géorgie.

Une édition rare d’Oscar Wilde

La Bibliothèque de l’Institut possède aussi un document fort rare : une première édition au tirage limité à 200 exemplaires d’un ouvrage d’Oscar Wilde, avec des gravures sur bois de Charles Ricketts. Oscar Wilde l’avait envoyé dédicacé à Eugène Morand, le père de Paul Morand, de l’Académie française.

Toutes nos émissions concernant la 1ère Rencontre des Académies européennes sont disponibles dans notre médiathèque.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires