Le défi français au Québec (1/3)

par Axel Maugey
Dans cette première émission sur le Québec, Axel Maugey, auteur d’un essai qui s’intitule : « Le privilège du français », aux éditions Humanitas, 2007 évoque « la reconquête du français au Québec ».


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Axel Maugey
Référence : SAV258
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/sav258.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2190-Le-defi-francais-au-Quebec-1-3.html
Date de mise en ligne : 23 septembre 2007


De 1608 à aujourd’hui, quatre périodes marquantes ponctuent le combat du peuple québécois.

La première s’étend de 1608 à 1760. La langue française y possède alors un statut royal, ce qui encourage les habitants à semer une bonne partie du territoire américain actuel de nombreux noms de lieux français.

La deuxième période commence, elle, avec la conquête, c’est-à-dire à partir de 1760 et dure à peu près jusqu’en 1850. A cause de l’expansion démographique étonnante des Canadiens français et du danger expansionniste américain, les Britanniques n’arrivent pas, en dépit de multiples tentatives, à les assimiler.

La troisième période s’étend, elle, de 1850 à 1960. Même si, en 1867, « l’acte de l’Amérique du Nord britannique » a donné en théorie au français un véritable statut juridique et politique, cet espace pâtit de l’essor très vif du capitalisme anglo-canadien, voire anglo-américain. Dès lors, son dynamisme et sa créativité propres se réduisent.

Dès 1960, nous arrivons à la quatrième période. Un véritable renouveau s’empare de la société québécoise. Tout au long des années soixante.

Elle profite largement – ce que l’on ne signale pas toujours – de la période d’émancipation, liée à la décolonisation. Le « vive Québec libre », lancé en 1967 par le Général de Gaulle, accélère le rythme des revendications sur le déclin de la souveraineté.

C’est, ne l’oublions pas, entre 1969 et 1974 que les premières lois linguistiques furent adoptées, notamment la loi 22 qui a fait du français la langue officielle de la Belle Province.

Bref, un peu plus de deux siècles après la conquête et l’abandon forcé du Canada par la France, le Québec a repris une belle vigueur et a redonné au français la place qui lui revient de droit.

En savoir plus sur :


- Axel Maugey, Le privilège du français, 183 pages, éditions Humanitas. On trouve ce livre à Paris à la librairie du Québec, 30 rue Gay Lussac – 75005 Paris et dans plusieurs librairies du Québec.

- Écoutez les autres émissions d’Axel Maugey sur Canal Académie






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires