Sacha Guitry et Napoléon Bonaparte

La figure de Napoléon Bonaparte dans l’oeuvre de Sacha Guitry par Jean Tulard
A l’occasion de la rétrospective de l’oeuvre cinématographique de Sacha Guitry à la Cinémathèque française, d’octobre 2007 à février 2008, l’historien Jean Tulard commente pour Canal Académie la place de Napoléon dans les films de ce cinéaste original et inventif.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : carr302
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr302.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2181-Sacha-Guitry-et-Napoleon-Bonaparte.html
Date de mise en ligne : 14 octobre 2007
Logo Art absolument


Jean Tulard de l’Académie des sciences morales et politiques
Jean Tulard de l’Académie des sciences morales et politiques

Jean Tulard, membre de l’Institut, historien bien connu de l’époque napoléonienne et de l’histoire du cinéma, évoque pour nous, dans cet entretien, le talent, le sens de la formule et la fantaisie de Sacha Guitry mais surtout sa volonté de s’exprimer sur l’histoire politique de sa propre époque sous le couvert de quelques grands personnages historiques. Il retrace l’accueil de ses films par les historiens et situe les films de Sacha Guitry dans leur contexte historique et politique.

L’écrivain, le cinéaste, le comédien, Sacha Guitry aimait tout particulièrement les grandes figures de l’histoire de France. Il voulut faire de l’histoire, à sa manière, tantôt de façon ludique et légère, en artiste accompli, prenant toute liberté avec la chronologie, tantôt de façon plus solennelle. A travers les cinq films où il fait apparaître la figure de Napoléon, Sacha Guitry exprime en fait sa vision de la société sur la France des années trente, celle de l’Occupation et celle de la IVè République. Malgré sa fascination pour les grands hommes, la figure de Napoléon est un prétexte dans ses films, comparée à celle de Talleyrand qu’il affectionne plus particulièrement et dont il se sent plus proche.

La Cinémathèque française et la Bibliothèque nationale de France organisent une exposition Sacha Guitry, une vie d’artiste, d’octobre 2007 à février 2008, à l’occasion du cinquantenaire de la disparition de Sacha Guitry. En concordance avec cette actualité, la programmation de la Cinémathèque d’octobre 2007 à février 2008, offre au public la possibilité de re-découvrir l’ensemble des films de Sacha Guitry.
Dans une partie de ses films comme dans ses pièces, Sacha Guitry prit l’histoire pour théâtre.

Sacha Guitry utilise la figure de Napoléon dans les films suivants :

- Les Perles de la Couronne, son premier film historique, avec Émile Drain dans le rôle de Napoléon ( 1937)
- Remontons les Champs Élysées, avec Jean-Louis Allibert sous les trait de Napoléon (1938)
- Le destin fabuleux de Désirée Clary avec Jean-Louis Barrault (tourné en 1941, sorti en 1942)
- Le Diable Boiteux où il joue lui-même Talleyrand face à Emile Drain en Napoléon (1948).
- Si Versailles m’était conté avec Emile drain dans rôle de Napoléon (1953)
- Napoléon avec respectivement, Daniel Gelin et Raymond Pellegrin dans les rôles, de Bonaparte et de l’empereur Napoléon (1954).

- Achetez le beau-livre Armorial du Premier Empire par Philippe Lamarque

Pour en savoir plus

- Sacha Guitry, 60 jours de prison, Les Editions de l’Élan, 1949 ;
- Sacha Guitry, Quatre ans d’occupations, Les Editions de l’Élan, 1947 ;
- Sacha Guitry, De 1429 à 1942, De Jeanne d’Arc à Philippe Pétain. Il présente une maquette du livre à Philippe Pétain en octobre 1942. Le film est projeté en 1944 et le livre est édité par les Éditions Raoul Solar en 1951.

- Jean Tulard, Guide des films, Bouquins, Robert Laffont, 1997 ;
- Jean Tulard, Dictionnaire du cinéma, Bouquins, Robert Laffont, tome 1 Les réalisateurs, tome 2 Les acteurs, 1996, 1997 ;
- Jean Tulard, Dictionnaire Napoléon, Fayard, 1999 ;
- Jean Tulard, membre de l’Académie des sciences morales et politiques.

- Noëlle Giret et Noël Herpe, Sacha Guitry, une vie d’artiste, Gallimard 2007 ;
- Sous la direction de Jean-Pierre Mattei, Napoléon et un siècle d’images, Éditions Alain Piazzola, 1998 ;
- Philippe d’Hugues, Les écrans de la guerre, Le cinéma français de 1940 à 1944, Éditions de Fallois ;
- Olivier Barrot et Raymond Chirat, Sacha Guitry, Découvertes Gallimard, 2007 ;
- Jacques Lorcey, Les films de Sacha Guitry, Édition Séguier, 2007. _

- Programme de la Rétrospective (17 octobre -2 décembre 2007) et de l’exposition Sacha Guitry, une vie d’artiste (17 octobre 2007-18 février 2008) à la Cinémathèque française en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France.

Retrouvez le sommaire de nos émissions Sacha Guitry, en partenariat avec la Cinémathèque française et la Bibliothèque nationale de France.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires