Les nouvelles aventures de Candide

Par Laurent Degos, avec l’aimable participation de Monsieur Voltaire
Imaginez Candide dans une grande société de parfumerie, se déplaçant en jet, rencontrant les membres du G7... Laurent Degos, membre de l’Académie des sciences, a transposé le texte de Voltaire à notre époque, prouvant ainsi la grande modernité de cette oeuvre. Rencontre avec l’auteur de ces "nouvelles aventures" !


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : PAG317
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag317.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2169-Les-nouvelles-aventures-de-Candide.html
Date de mise en ligne : 30 septembre 2007


Chapitre I : Comment Candide fut élevé dans un beau château, et comment il fut chassé d'icelui
Chapitre I : Comment Candide fut élevé dans un beau château, et comment il fut chassé d’icelui

Candide, dont le nom traduit à la fois la naïveté et la crédulité vit dans le meilleur des mondes possibles chez son oncle, le baron de Thunder-ten-Tronckh. Il aime Cunégonde, la fille du baron. Tout bascule le jour des premiers ébats de Candide et de Cunégonde…Candide est banni et chassé de cet Eden. Il se retrouve dans le vaste monde.
Laurent Degos, grand professeur d’immunologie, membre de l’Académie des sciences, s’est plu à transposer le conte philosophique de Voltaire à notre époque contemporaine.

Voici quelques extraits :

Candide, de Voltaire :
Il y avait en Westphalie, dans le château de M. le baron de Thunder-ten-tronckh, un jeune garçon à qui la nature avait donné les mœurs les plus douces. Sa physionomie annonçait son âme. Il avait le jugement assez droit, avec l’esprit le plus simple ; c’est, je crois, pour cette raison qu’on le nommait Candide. Les anciens domestiques de la maison soupçonnaient qu’il était fils de la soeur de monsieur le baron et d’un bon et honnête gentilhomme du voisinage, que cette demoiselle ne voulut jamais épouser parce qu’il n’avait pu prouver que soixante et onze quartiers, et que le reste de son arbre généalogique avait été perdu par l’injure du temps.

Les nouvelles aventures de Candide, de Laurent Degos
Il y avait, en Estopénie, dans la société T10T, un jeune garçon à qui la nature avait donnés les mœurs les plus civilisées. Sa physionomie annonçait son esprit. il avait le jugement assez droit, avec l’esprit assez simple ; c’est je crois pour cette raison qu’on le nommait Candide. Les anciens cadres de la maison soupçonnaient qu’il était le fils de la sœur du PDG et d’un bon et honnête terrien du voisinage. Que cette demoiselle ne voulut jamais épouser parce qu’il n’était pas sorti d’une grande école et que sa famille ne faisait pas partie de la société en vue.

Candide, de Voltaire :
Cunégonde s’évanouit ; elle fut souffletée par madame la baronne dès qu’elle fut revenue à elle-même ; et tous furent consternés dans le plus beau et le plus agréable des châteaux possibles.

Les nouvelles aventures de Candide, de Laurent Degos
Cunégonde s’évanouit. Elle fut envoyée pour un mois en formation à l’étranger dès qu’elle fut revenue à elle-même. Et tous furent consternés dans la plus belle agréable des sociétés.

Candide, de Voltaire :
Pangloss enseignait la métaphysico-théologo-cosmolonigologie.

Les nouvelles aventures de Candide, de Laurent Degos
Pangloss enseignait stratégie-finance-communication.

Laurent Degos, membre de l'Académie des sciences
Laurent Degos, membre de l’Académie des sciences

Laurent Degos est professeur d’hématologie clinique, chef de service des hôpitaux de Paris. Il a publié de nombreux articles sur la génétique, l’hématologie, la cancérologie et l’immunologie. Laurent Degos est membre de l’Académie des sciences.

Laurent Degos, Les nouvelles aventures de Candide, ou la révolte de l’être, éditions du Pommier,1999

En savoir plus sur :

- Laurent Degos, membre de l’Académie des sciences
- Voltaire immortel de l’Académie française






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires