L’aura du français dans le monde

Par Axel Maugey
On estime que 120 millions de personnes parlent français dans le monde, sans oublier les quelque 100 millions d’écoliers et étudiants qui apprennent notre langue. Axel Maugey nous livre ses réflexions sur la question, ainsi que celles des académiciens François Cheng, Alain Decaux et Maurice Druon.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Axel Maugey
Référence : SAV254
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/sav254.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2081-L-aura-du-francais-dans-le-monde.html
Date de mise en ligne : 30 juillet 2007

Le français fait partie des quelques langues parlées aux quatre coins de la planète. Il se situe au 9e rang des langues les plus utilisées. On compte aujourd’hui un peu plus de 169 millions de francophones à travers le monde, soit 3,2 % de la population mondiale. L’Europe regroupe 44 % de la population francophone, l’Amérique 7,6 %, et l’Afrique 46,3 %, l’Asie 1,8 % et l’Océanie 0,3 %.

En Europe, la France mise à part, les francophones se trouvent essentiellement en Belgique (45 % de la population), en Suisse (20 % de la population) et au Luxembourg. Au niveau de l’Union européenne, à laquelle il faut ajouter la Suisse, le français est la deuxième langue maternelle ou seconde la plus parlée avec 71 millions de locuteurs, derrière l’allemand (90 millions), mais devant l’anglais (61 millions).

Pourtant, comme le rappelle Axel Maugey, « le français n’a pas vocation à se substituer, comme il a pu le faire auparavant, aux langues nationales ».

François Cheng de l'Académie française
François Cheng de l’Académie française
© Brigitte Eymann / Institut de France

Pour François Cheng de l’Académie française, « si la Chine s’impose comme l’Empire du milieu sur un plan géographique, la France elle, est au cœur de l’Europe, qui l’a menée, comme la Chine au cours de l’histoire, à prôner une notion de centralité engendrant un esprit tendu vers la mesure, l’équilibre et l’universalité ».

Cette réflexion est appuyée par celle du philophe chinois Lin Yutang dans son livre L’importance de vivre :
« De tous les peuples, ceux qui ont le plus de points communs sont les français et les chinois : sens du raffinement, goût pour les autres, la peinture, la cuisine, une vénération pour l’éducation, goût pour l’humour. Ces deux empires du milieu et de la beauté offrent au monde, l’un Versailles, l’autre la Cité Interdite. »

Axel Maugey est professeur des universités, écrivain, essayiste. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment Désirs francophones, désirs francophiles, l’avenir du francais dans le monde : essais, Francophonie et dialogue des cultures

Bibliographie :

Écoutez :
- notre émission sur les Cinq méditations sur la beauté de François Cheng, de l’Académie française : rencontre avec « un maître en humanité »
- notre émission sur La Délégation générale à la langue française et aux langues de France

En savoir plus sur :
- La délégation générale à la langue française et aux langues de France






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires