La bioéthique ou le juste milieu, de Pierre-André Taguieff

Commenté par Damien Le Guay
Pierre-André Taguieff, historien, dénonce les travers de notre époque. Dans son livre, "La bioéthique ou le juste milieu", il attaque et critique la bioéthique. Pour lui, il s’agit d’une imposture puisque la recherche du "juste milieu" est impossible. Damien Le Guay nous donne les clés de lecture pour comprendre le livre de Pierre-André Taguieff.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Damien Le Guay
Référence : PAG297
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag297.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2045-La-bioethique-ou-le-juste-milieu-de-Pierre-Andre-Taguieff.html
Date de mise en ligne : 19 août 2007



Né en 1946, Pierre-André Taguieff est un historien qui dénonce les travers de notre époque. Sa pensée va à l’encontre des progressistes qui, selon lui, bloquent le débat.

Son livre, La bioéthique ou le juste milieu, s’attaque au bien-fondé de la bioéthique, aujourd’hui très présente dans l’actualité. La bioéthique est une préoccupation apparue avec le développement des manipulations génétiques et les problèmes liés à l’euthanasie. Elle résulte de trois facteurs :
- la perte d’influence de la religion dans nos sociétés et la disparition des limites imposées par elle.
- l’accéleration des progrès de la science.
- les dérives et les condamnations morales des régimes totalitaires quant à leurs expériences sur le corps humain.

Pierre-André Taguieff s’attaque avec beaucoup d’intelligence à la bioéthique qu’il considère comme une imposture. Pour lui, la recherche du « juste milieu » à laquelle tend la bioéthique est tout simplement impossible. Il y a, en effet, trop d’orientations différentes dans le champs de la bioéthique qui sont incompatibles les unes avec les autres.

Pierre-André Taguieff
Pierre-André Taguieff

Selon lui, la bioéthique est là pour concilier des points de vue pour ne pas choquer.
Pierre-André Taguieff distingue plusieurs limites à la bioéthique :
- elle ne fait pas la distinction entre l’éthique et la morale
- il y a un risque de confiscation du débat par les comités d’éthique
- les orientations de la bioéthique sont trop contradictoires pour établir un « juste milieu ».
Pour Pierre-André Taguieff, la bioéthique n’est qu’une quête d’un centre vide.

Tout en nous donnant des pistes de lecture, Damien Le Guay nous fait part de ses critiques à l’égard de celles de Taguieff sur la bioéthique. Celui-ci ne nous dit pas si les positions défendues par la bioéthique sont aussi les siennes, par exemple, la diabolisation du clonage humain.

Grâce à Pierre-André Taguieff, le discours sur la bioéthique est ausculté et ses limites sont mises en évidence. Comment pouvons-nous avoir une bioéthique dans un « monde plat » ?


Pour en savoir plus :

Philosophe et historien des idées, Pierre-André Taguieff est aussi directeur de recherche au CNRS.
Derniers ouvrages publiés :
- La Nouvelle judéophobie, Paris, Mille et une nuits
- L’Illusion populiste, Paris, Berg International








© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires