Dom Jean Mabillon

Un combat pour l’érudition des moines
Les restes de Jean Mabillon reposent aujourd’hui avec ceux de Descartes à l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Le XIXe siècle naissant tenait la gloire du moine historien pour égale à celle du philosophe. Peut-être le XIXe siècle ressuscitera-t-il la grande figure du bénédictin mauriste, qui a combattu pour l’érudition des moines.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Damien Le Guay
Référence : PAG296
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag296.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida2043-Dom-Jean-Mabillon.html
Date de mise en ligne : 12 août 2007

À l’occasion du tricentenaire de la mort de Dom Jean Mabillon, Robert Laffont vient de publier un recueil d’œuvres choisies, Dom Jean Mabillon, le moine et l’historien.

Toute la carrière de Mabillon (1632-1709) se déroula avec la protection de Colbert qui créa en 1663 l’Académie des inscriptions et belles lettres. Mabillon fut élu à l’Académie vers la fin de sa vie, en 1701.

Le moine historien Dom Jean Mabillon
Le moine historien Dom Jean Mabillon

Pour Marc Bloch, Mabillon n’a pas eu la place qu’il méritait. Il a fondé dans la Diplomatique la critique des documents d’archives. C’était un précurseur dans ce domaine. Selon Blandine Kriegel, Dom Mabillon fut un des éléments moteur de la constitution de l’histoire savante. Trois institutions ont eu un rôle majeur dans son œuvre :

  • la Congrégation bénédictine de Saint-Maur
  • l’Académie des inscriptions et belles lettres
  • le Cabinet des Chartes

Dom Mabillon est à l’origine de la réconciliation entre la foi et la raison. Toute sa vie il se consacra à l’étude bénédictine ce qui lui valu une querelle houleuse avec l’Abbé trappiste Rancé.

Cette querelle entre Dom Mabillon et l’Abbé Rancé va durer dix ans (1683-1693). En effet, en 1663 l’Abbé Rancé abandonne ces prérogatives pour se consacrer à l’Abbaye de la Trappe qu’il réforme en instaurant une discipline rigoureuse axée sur la pénitence. La vie monastique doit être une vie d’expiation et l’étude est contraire à l’humilité. Or Mabillon n’est pas d’accord avec cette vision de la règle de Saint-Benoît. Dans son Traité des études monastiques (1691), Mabillon soutient que les études sont nécessaires à la vie monastique. L’étude donne plus d’humilité que l’ignorance, contrairement à ce que propose l’Abbé Rancé. Mabillon est d’ores et déjà confronté à la défaite progressive de l’érudition de l’Eglise.

L'Abbé trappiste Rancé
L’Abbé trappiste Rancé

En savoir plus :

L’article de Blandine Kriegel sur Jean Mabillon

Jean Mabillon à l’Académie des inscriptions et belles lettres

sur Canal Académie, vous pouvez écouter plusieurs interventions du colloque organisé par l’Académie des inscriptions et belles-lettres en décembre 2007 :
Jean Mabillon : moine et historien (1632-1707)
Marc Bloch et Jean Mabillon
Les instruments de travail de Jean Mabillon : une méthode du XVII e siècle dont se réclament les historiens d’aujourd’hui
Jean Mabillon et Cluny : voyage d’un mauriste, dans le haut lieu du monachisme bénédictin
Mabillon et l’Académie des inscriptions et belles lettres

et pour écouter le discours de Jean Delumeau Séance publique annuelle 2007 de l’Académie des inscriptions et belles-lettres






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires