Jean-Luc Penso, lauréat de la Fondation culturelle franco-taïwanaise 2007

Dans le miroir des marionnettes chinoises
Le spectacle de marionnettes est un art particulièrement vivant à Taïwan. Ainsi, la Fondation culturelle franco-taïwanaise a décerné le prix 2007 à Jean-Luc Penso, marionnettiste et créateur de la troupe du Petit Miroir. Formé par Li Tien Lu, l’un des plus grands maîtres chinois, il nous fait partager sa passion !


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : PDM248
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pdm248.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 1er juillet 2007


Le mot « marionnette » évoque en Occident un art mineur, reconnu comme un art populaire depuis des siècles. En Asie, en Chine, il est l’égal du théâtre d’acteurs, considéré comme un genre théâtral à part entière. Il rivalise avec l’opéra, dispose d’un orchestre et comporte du chant.

Jean-Luc Penso, créateur du Théâtre du Petit Miroir
Jean-Luc Penso, créateur du Théâtre du Petit Miroir
© Canal Académie

Les « marionnettes à gaine » dont la tradition remonte au XVIe siècle sont des objets raffinés dont l’art de la manipulation se transmet de maître à disciple. Renommé, apprécié, ce genre théâtral reprend les grands textes littéraires chinois. Autrefois, les troupes jouaient pour les divinités, devant ou dans les temples. Aujourd’hui, elles jouent à la fois un rôle religieux et de divertissement.
Comment sont-elle fabriquées ? Y-a-t-il une gestuelle attendue par le spectateur ? Jean-Luc Penso présente cet univers entre patrimoine et culture vivante taïwanaise.

Remise du Prix de la Fondation culturelle franco-taïwanaise, le 3 avril 2007
Remise du Prix de la Fondation culturelle franco-taïwanaise, le 3 avril 2007
© ASMP

La onzième cérémonie annuelle de remise du prix de la Fondation culturelle franco-taïwanaise s’est déroulée le 3 avril 2007, en présence du chancelier de l’Institut de France Gabriel de Broglie, du chancelier honoraire Pierre Messmer, du Secrétaire Perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques Michel Albert et du ministre de la culture de Taïwan, Liu-Wong Chin-Chu. Lors de cette cérémonie, Jean-Luc Penso a offert une démonstration de spectacle de marionnettes chinoises dans le castelet en camphrier sculpté qui l’accompagne dans ses tournées.

Représentation par Jean-Luc Penso d'un spectacle de marionnettes chinoises, castelet sculpté, le 3 avril 2007, à l'Institut de France
Représentation par Jean-Luc Penso d’un spectacle de marionnettes chinoises, castelet sculpté, le 3 avril 2007, à l’Institut de France
© ASMP

Pour en savoir plus

- Parmi les 117 fondations abritées par l’Académie des sciences morales et politiques, découvrez, la fondation culturelle franco-taïwanaise, créée en 1996.
- Sur la remise du prix, en 2007, sur le site de l’Académie des sciences morales et politiques.
- Retrouvez les émissions des lauréats antérieurs,
- Découvrez le site du Théâtre du Petit Miroir, dirigé par Jean-Luc Penso, lauréat au titre de l’année 2006.
- Musique de Peiguang (musique populaire), jouée par l’orchestre de la troupe Yiwanjan de Taïpei, enregistrée en 2000, à Paris.
- Le maître de marionnettes, film sorti en salle en France en 1993 de Hou Hsiao Hsien, cinéaste taïwanais primé à Cannes pour un autre film Millennium Mambo, en 1993 et ayant obtenu en 1989 le Lion d’Or du meilleur film au Festival de Venise pour son film, La cité des douleurs. Le film, Le maître de marionnettes, retrace l’histoire de Li Tien Lu.


- Retrouvez notre sommaire consacré à la semaine spéciale sur les voyages aux quatre coins du monde.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires