Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Marguerite Yourcenar, une académicienne citoyenne du monde 4/4 : la traduction

Avec Jean-Pierre Castellani, professeur émérite de l’université François Rabelais de Tours.
Marguerite Yourcenar, afin de subvenir à ses besoins, exerça le métier de traductrice durant plusieurs années. Mais, à partir du succès des « Mémoires d’Hadrien », c’est son oeuvre qu’on traduira dans le monde entier.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Lucrèce La Chenardière
Référence : HAB242
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab242.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 26 novembre 2007




Pour clore ce cycle Marguerite Yourcenar, une académicienne citoyenne du monde, Lucrèce La Chenardière donne tout naturellement la parole à Jean-Pierre Castellani, co-fondateur et vice-président de la Société internationale des études yourcenariennes. Il nous présente l’intense activité de cette société savante. Mais surtout, il nous explique la nature du rapport qu’entretenait Marguerite Yourcenar à la traduction, aux langues, à la littérature, à la politique, autant dire, au monde.

Bibliographies :

Traductions de Marguerite Yourcenar :

- 1987 : La Voix des choses, textes recueillis par Marguerite Yourcenar, photographies de Jerry Wilson, Paris, NRF-Gallimard.
- 1984 : Blues et Gospels, textes traduits et présentés, images réunies par Jerry Wilson, Paris, Gallimard.
- 1984 : Cinq Nô modernes, de Yukio Mishima, traduits en collaboration avec Jun Shiragi, avec préface de Marguerite Yourcenar, Paris, Gallimard .
- 1983 : Poèmes d’Amrita Pritam, Nouvelle Revue française, n°365.
- 1983 : Le coin des « Amen », de James Baldwin, Paris, Gallimard.
- 1979 : La Couronne et la lyre, présentation critique et traduction d’un choix de poètes grecs, Paris, Gallimard, « Poésie ».
- 1969 : Présentation critique d’Hortense Flexner, suivie d’un choix de Poèmes, Paris, Gallimard, « Poésie ».
- 1964 : Fleuve profond, sombre rivière, Negro Spirituals, commentaires et traductions, Paris, Gallimard « Poésie ».
- 1958 : Présentation critique de Constantin Cavafy, suivie d’une traduction intégrale des Poèmes, en collaboration avec avec Constantin Dimaras, Paris, Gallimard, Poésie.
- 1947 : Ce que savait Maisie, d’Henry James, Paris, Laffont.
- 1937 : Les vagues, de Virginia Woolf, traduction et préface par M.Yourcenar, Paris, Stock.

Correspondance Yourcenar :

Lettres à ses amis et à quelques autres, 1995, Gallimard. En particulier, lettre à la poétesse et traductrice italienne Lidia Storoni Mazzolani, en 1962, p. 168-177.

Ouvrages de Jean-Pierre Castellani :

- M. Yourcenar, une écriture de la mémoire, en co-direction, Sud, 1990
- M.Yourcenar et l’Art, l’Art de M. Yourcenar, en co-direction, SIEY, Tours, 1990
- M.Yourcenar, écriture, réécriture et traduction, en co-direction, SIEY, Tours, 2000.
- Goodbye Rabelais, figures libres : Almodóvar, Yourcenar, Umbral… jpcastellani@wanadoo.fr, 2006.

Sélection d’articles scientifiques de Jean-Pierre Castellani :

- « Marguerite Yourcenar et l’Espagne », La Méditerranée d’hier et d’aujourd’hui, Albiana, BU de Corse, 2003.
- « Présence et fonction du corps dans les Mémoires d’Hadrien », "Souillure et pureté, le corps et son environnement culturel", coord. Jean-Jacques Vincensini, Maisonneuve § Larose, 2003.
- « Marguerite Yourcenar nomade », Estudios argentinos de literatura francesa y francófona, Comunicarte, Catamarca, 2004.
- « Marguerite Yourcenar entre je et nous, rôle des lettres dans son oeuvre », L’écriture du moi dans l’oeuvre de Marguerite Yourcenar, SIEY, Clermont-Ferrand, 2004.
- « Les figures de la mère dans l’oeuvre de Marguerite Yourcenar, L’autobiographie en situation d’interculturalité, tome II, Blida, Editions du Tell, 2004.
- « Yourcenar entre diarista, novelista e historiadora », Intramuros Año XI, n°22, 2005.
- « Música y autobiografia en “Alexis” de Marguerite Yourcenar », Palabra y música », Université Complutense de Madrid, 2005.
- « La correspondance de Marguerite Yourcenar : discours à soi-même ou discours aux autres ? », Honoré Champion, 2007.
- « Représentations et écriture de l’intime dans la correspondance de Marguerite Yourcenar », Les diagonales du Temps, Marguerite Yourcenar à Cerisy, Presses Universitaires de Rennes, 2007.

Société internationale d’études yourcenariennes (SIEY) :

Rémy Poignault, Président, 7 rue Couchot, 72 200, La Flèche. yourcenariana.org

Les trois biographies de Marguerite Yourcenar :

- 1990 : Josyane Savigneau, Marguerite Yourcenar, l’invention d’une vie, Gallimard « Folio », 1997.
- 1995 : Michèle Sarde, Vous, Marguerite Yourcenar. La passion et ses masques, Laffont.
- 1998 : Michèle Goslar, Yourcenar, biographie, « Qu’il eût été fade d’être heureux », Racine.
- Françoise Bonali-Fiquet, Réception de l’œuvre de Marguerite Yourcenar, essai de bibliographie chronologique, SIEY, Clermont-Ferrand, 2007.

Pour écouter les trois premières émissions consacrées à Marguerite Yourcenar :
Marguerite Yourcenar, une académicienne citoyenne du monde 1/4 : une oeuvre immense et complexe
Marguerite Yourcenar, une académicienne citoyenne du monde 2/4 : Le labyrinthe du monde
Marguerite Yourcenar, une académicienne citoyenne du monde : le théâtre

- Consulter le site de la Villa Marguerite Yourcenar

Retrouvez les dates principales de Marguerite Yourcenar sur Kronobase






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires