Charles Chaynes en forme d’autoportrait

Charles Chaynes, compositeur et ancien directeur de France Musique
Charles Chaynes est un académicien des beaux-arts au tempérament chaleureux et modeste. Il est l’un des plus grands compositeurs du siècle. Auteur des opéras Jocaste et Mi Amor, des oeuvres Pour un monde noir et Mzab, ancien directeur de France Musique et de la création musicale à Radio France, il se livre ici à une interview en forme d’autoportrait.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Priscille Lafitte
Référence : HAB239
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab239.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1843-Charles-Chaynes-en-forme-d-autoportrait.html
Date de mise en ligne : 17 juin 2007


Charles Chaynes, auteur des opéras Jocaste et Mi Amor, des œuvres Pour un monde noir et Mzab, et ancien directeur de France Musique et de la création musicale à Radio France, est venu à Canal Académie pour parler de son parcours, de ses compositions et de ses inspirations musicales.

Charles Chaynes est membre de l’Académie des beaux-arts, à la section Composition musicale, au fauteuil précédemment occupé par Marius Constant. Il a dirigé France Musique de 1965 à 1975, et le Service de la Création Musicale à Radio-France de 1975 à 1990.

Charles Chaynes est né à Toulouse en 1925, d’un père violoniste, et d’une mère pianiste et organiste. Il débute le violon au Conservatoire de Toulouse, fréquente beaucoup le théâtre du Capitole et y découvre l’opéra.
Il entre ensuite au Conservatoire national supérieur de Paris, suit la classe de violon, et déjà, les cours de composition, d’harmonie, de fugue et de contrepoint. Il reçoit l’enseignement de Darius Milhaud et de Jean Rivier.
A cette époque, il joue dans un orchestre, notamment sous la baguette de Charles Munch. Il passe également ses nuits dans des cabarets, à entamer des tangos et des standards de jazz.

En 1951, il obtient le Grand Prix de Rome et part à la Villa Medicis. Il se passionne pour l’art étrusque et rencontre celui qui deviendra un grand ami, le compositeur Goffredo Petrassi.

Au retour de Rome, il est producteur à France Musique, puis, à l’âge de 40 ans, prend la direction de la radio. Il devient ensuite chef du service de Création musicale de Radio France de 1975 à 1990. A ce poste, il passe commande auprès de quasiment tous les compositeurs de l’époque : Georges Aperghis, André Boucourechliev, Philippe Hersant, Maurice Ohana, Jean Prodromidès...

Dans le livre biographique qui lui est consacré, Apollinaire Anakesa décèle chez Charles Chaynes deux périodes de composition : celle d’abord de formes concertantes, de musique de chambre, de poèmes symphoniques. Puis vient une seconde période, depuis les années 70, où il travaille essentiellement sur des œuvres lyriques : Erzsébet en 1982, Noces de Sang en 1986 (à partir du théâtre de l’Espagnol Lorca), Jocaste en 1992, Cécilia en 2000, Mi Amor créé en mars 2007 à Metz.

Références des extraits musicaux diffusés durant l’émission :
- Pour un monde noir, quatre poèmes pour soprano et orchestre sur le thème de la négritude. Christiane Eda-Pierre, soprano. Nouvel Orchestre Philharmonique sous la direction de Gilbert Amy. Calliope. 1978.
- M’zab. Odette Chaynes-Decaux, piano. Calliope. 1975.
- Visages Mycéniens, Cassadre et Electre. Orchestre national de France. Direction Michiyoschi Inouë. MFA. 1998.
- Jocaste, opéra en trois actes sur un livret de Jacques Lacarrière. Orchestre symphonique de Rouen, Chœur du théâtre des Arts, direction Frédéric Chaslin. Enregistrement en 1993. MFA.

Retrouvez la biographie complète de Charles Chaynes sur le site de l’Académie des beaux-arts

A lire
- Chaynes, stéréotomie d’une passion musicale. Apollinaire ANAKESA. Editions Millénaire III. 2007.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires