Henri Amouroux : Trois fins de règne (1/4)

Présentation générale
Trois présidents de la cinquième République, trois réélections pour un second mandat : Charles de Gaulle, François Mitterrand et Jacques Chirac ont résidé à l’Elysée pendant plus de dix ans... et mis en scène leur départ. Henri Amouroux a établi les histoires parallèles de ces "trois fins de règne" (éd. Jean-Claude Lattès). Dans cette première interview, Henri Amouroux esquisse la présentation générale du livre.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Priscille Lafitte
Référence : PAG287
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag287.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1773-Henri-Amouroux-Trois-fins-de-regne-1-4.html
Date de mise en ligne : 10 juin 2007


Henri Amouroux, historien, journaliste, chroniqueur au Figaro, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, a établi les histoires parallèles des trois fins de "règne" des trois présidents les plus marquants de la Cinquième République : Charles de Gaulle, François Mitterrand et Jacques Chirac.
De Gaulle "le géant chassé par les nains", Mitterrand "le faiseur de nuées", Chirac "ou comment bien finir" : Henri Amouroux retrace les derniers mois de chaque président avant son retrait de la vie politique ou son simple départ de l’Elysée.
Radicale, dramatisée, ou très attendue, les fins de règne sont finement organisées, parfois surprenantes. De Gaulle enregistrant son dernier message aux Français puis ne prononçant plus un mot public avant sa mort. Mitterrand prenant son dernier petit-déjeuner avec Jean d’Ormesson, journaliste catalogué à droite. Ou encore Jacques Chirac, à propos duquel le Journal du Dimanche a titré : "Chirac s’en va, donc on lui pardonne"... Une thèse que développera Henri Amouroux dans l’interview.

Dans cette première émission, Henri Amouroux revient sur les raisons qui l’ont poussé à écrire ce livre, et commente l’ouvrage dans sa globalité.
« De Gaulle, Mitterrand, Chirac. Trois chef d’Etat très différents mais saisis à la fin de leur règne. Et, à travers eux, le même peuple ? Non, trois peuples, car les Français de Chirac ou de Mitterrand n’ont pas grand-chose de commun avec ceux de De Gaulle, si ce n’est cette mobilité de caractère, cette inconstance dans les choix que décrivait déjà Tocqueville et qui les rend si difficiles à gouverner, puisque, chez eux, très vite le désenchantement succède aux enthousiasmes des soirs de victoire.
C’est la fonction qui veut que l’on utilise le même mot "président de la République française" pour des hommes aussi étrangers l’un à l’autre que le général de Gaulle, François Mitterrand, Jacques Chirac, au moment où il s’agit de dire comment ils ont quitté le pouvoir.
Ils l’ont fait chacun à sa manière.
Chacun dans son style.
 »
(Extrait du livre Trois fins de règne.)

Pour écouter les émissions sur les fins de règne de Charles de Gaulle, de François Mitterrand et de Jacques Chirac, cliquez ici :
- Les derniers jours de Charles De Gaulle vus par Henri Amouroux - Général de Gaulle
- François Mitterrand vu par Henri Amouroux - François Mitterrand
- Trois présidents, trois fins de règne, examinés à la loupe par Henri Amouroux - Jacques Chirac


Henri Amouroux (1900-2007)
Henri Amouroux (1900-2007)

A propos d’Henri Amouroux :
Diplômé de l’Ecole supérieure de journalisme, Henri Amouroux a commencé sa carrière journalistique fin 1938 à l’agence de presse Opera mundi à Paris, puis au journal la Petite Gironde à Bordeaux. Il participe au groupe de résistance Jade Amicol.
A la Libération, il appartient à l’équipe fondatrice du journal Sud-Ouest, Il occupera le poste de directeur général (1968-1974).
Durant quatorze ans il a tenu la chronique littéraire, a été correspondant de guerre.
En 1974, Henri Amouroux quitte Sud-Ouest et est nommé directeur de France-Soir (1974-1975), puis co-directeur du quotidien Rhône-Alpes (1977-1982).
De 1985 à 2006, il a présidé le prix Albert-Londres. aujourd’hui, il en est le président d’honneur. A côté de son activité professionnelle, Henri Amouroux a consacré sa vie à l’écriture d’une monumentale histoire de la France et des français sous l’Occupation allemande.
Il a reçu pour l’ensemble de son œuvre le Prix mondial Cino del Duca en 1999.
Il est Doyen de la section Histoire et Géographie à l’Académie des Sciences morales et politiques.
Henri Amouroux est décédé le 5août 2007.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires