Marivaux, un philosophe et l’amour (4/4) : les journaux

avec François Regnault
François Regnault, agrégé de philosophie, professeur honoraire de psychanalyse, dramaturge de Patrice Chéreau, Brigitte Jacques-Wajeman, Emmanuel Demarcy-Mota ou Christian Colin, s’entretient avec Lucrèce La Chenardière de La grâce et la vérité, thème développé à partir des Journaux de Marivaux.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Lucrèce La Chenardière
Référence : HAB226
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab226.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1570-Marivaux-un-philosophe-et-l-amour-4-4-les-journaux.html
Date de mise en ligne : 25 mars 2007


Pierre Carlet de Chamblain dit Marivaux, de l'Académie française (1688-1763)
Pierre Carlet de Chamblain dit Marivaux, de l’Académie française (1688-1763)

L’intention qui a présidé à l’élaboration de ce cycle de quatre émissions Marivaux : le philosophe et l’amour, n’a pas été d’apporter aux auditrices et aux auditeurs un savoir figé ou péremptoire mais, d’entrer dans la vertigineuse complexité de l’œuvre marivaudienne en ouvrant un réseau de questionnement.

Plus cette œuvre s’éloigne dans le temps, plus elle semble vouée à une modernité grandissante, et plus sa proximité nous accapare. Pourquoi, en effet, les théâtres font-ils salles combles lorsqu’ils présentent une pièce de Marivaux, un des auteurs les plus joués en France ? Pourquoi la lecture de ses romans, nous enthousiasme-t-elle ? Qu’allons-nous chercher aujourd’hui dans ses journaux (ou feuilles) qui sont publiés pour intéresser les contemporains de Marivaux ?

L’auteur examine l’humain au plus près, et les entrelacs de son style sont l’expression de notre orgueil qui est, selon Marivaux, l’individu même. Le philosophe saisit généralement ses personnages au moment de leurs quêtes ou de leurs relations amoureuses qui ne se réduit pas à celle qui existe entre amants, mais qui s’étend à celle entre parents et enfants, à celle entre frère et sœur, ou entre amis. Dans l’amour, l’être humain se révèle à lui-même, il fait preuve d’une clairvoyance qui lui avait été, jusqu’à ce moment, refusée. Les personnages marivaudiens sont en débat contradictoire avec eux-mêmes ; ils cherchent un bonheur, qui se confond souvent avec la quête d’un partenaire à leur convenance ; il veulent être libres de leur choix, et par cette volonté de liberté, ils s’émancipent des tutelles et des préjugés. C’est peut-être cette intelligence dans la revendication de liberté de l’individu qui nous semble si moderne.

Pour lire et questionner l’œuvre de Marivaux, nous avons invité trois personnes venant d’horizon différents :
- René Démoris, professeur-chercheur des universités, spécialiste des dix-septième et dix-huitième siècles
- Geneviève Fraisse, philosophe de l’histoire des idées et directeur de recherche au CNRS
- François Regnault, professeur émérite de psychanalyse et dramaturge

Retrouvez également :

- la lecture d’extraits des romans de Marivaux , moins connus du grand public que son théâtre. Afin que les auditrices et les auditeurs de Canal Académie puissent entendre cette pensée, apprécier ce style, et goûter à l’une des plus grandes œuvres du dix-huitième siècle.

Pour en savoir plus :
- Marivaux, immortel de l’Académie française

Ecoutez :
- Retour sur deux romans de Marivaux : La vie de Marianne et Le paysan parvenu, avec René Démoris (1/4)

- La lecture d’extraits de La vie de Marianne, et du Paysan parvenu (2/4)

- Le thème amour et liberté, avec Geneviève Fraisse, chez Marivaux (3/4)

- Ecoutez également Madame de Lambert : du salon au cabinet de travail. Marivaux, Fontenelle ou encore Montesquieu ainsi que fréquentèrent son salon !

- Découvrez également les plus célèbres pièces de Marivaux, en DVD :

commandez-le ici

commandez-le ici

commandez-le ici






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires