L’assurance maladie est-elle réformable ?

Par Gérard Milhaud, membre de l’Académie nationale de médecine
L’assurance maladie est un fondement de la société française depuis la création de la Sécurité sociale en 1945. L’illustre institution est-elle réformable ? Professeur de médecine, découvreur d’une hormone et précurseur de la recherche sur les cellules souches adultes, Gérard Milhaud sait s’éloigner du terrain de la biologie pour celui de la médecine sociale. Quelles sont ses propositions pour une réforme de structure de l’assurance maladie aboutie ?


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : ES226
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/es226.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1528-L-assurance-maladie-est-elle-reformable.html
Date de mise en ligne : 2 avril 2007

Inspiré par la démarche de Claude Bernard, il prône une réforme globale, politique, jacobine et autoritaire comportant plusieurs étapes, nécessaires au succès de son application. Les 28 tentatives de réforme, à ce jour, n’ont pas permis l’équilibre des comptes de l’assurance maladie.

Après avoir rappelé l’historique de l’assurance maladie depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, évoquant les figures de Pierre Laroque et d’Adrien Tixier, le rôle du Conseil national de la Résistance, l’influence du rapport Beveridge, l’ordonnance du 4 octobre 1945, Gérard Milhaud mesure le fossé qui sépare l’assurance maladie des origines et celle d’aujourd’hui. Pour lui, le système a bien fonctionné de 1945 à 1967, date de la réforme structurelle de Jean-Marcel Jeanneney qui réorganise le système de générale de la Sécurité sociale par 4 ordonnances et augmente les cotisations des salariés pour la première fois depuis 1945 ! Cette réforme capitale est, selon lui, remise en cause par les événements de Mai 1968. La fin des Trente glorieuses et l’entrée dans la crise économique des années 70 coïncident avec le début d’un déficit chronique de l’assurance maladie. Ni les décisions prises en leur temps par les Premiers Ministres, Raymond Barre, Michel Rocard et Alain Juppé, ni l’attitude des ministres de la santé, qu’ils fussent de gauche ou de droite n’a empêché l’augmentation du déficit.

Quelle est la part de l’assurance maladie dans le budget de l’Etat ?

Quelques chiffres de la communication de Gérard Milhaud permettent aux citoyens d’entrevoir les contraintes financières et humaines de l’assurance maladie en France. Environ 43% du budget de l’Etat vont à l’assurance maladie ; la moitié est consacrée aux frais d’hospitalisation. Cent mille personnes sont employées par la caisse nationale et 2 millions de personnes travaillent dans le domaine de la santé.

Quelle sont, depuis 2003, les actions de l’Académie nationale de médecine en vue d’une réforme durable ?

Comment Gérard Milhaud perçoit-il la loi d’assurance maladie du 13 Août 2004 qui a créé un Haut Conseil pour l’avenir pour l’assurance maladie et une Haute Autorité de santé ? La démocratie sociale est-elle morte ? Quel est aujourd’hui le rôle des partenaires sociaux ? Qui dirige les caisses ? L’Académie nationale de médecine a voulu apporter des amendements à cette loi. Quels sont-ils ? Quelle sont ses propositions pour réduire la crise financière de l’assurance maladie ?

Ecoutez ou téléchargez les réponses de Gérard Milhaud lors de sa communication devant l’Académie des Sciences morales et politiques le 5 mars 2007.

Pour en savoir plus

- Sur le texte de sa communication,
- Sur la loi du 13 août 2004,
- Rapport sur les comptes de la sécurité sociale, Rapport provisoire juin 2006 (utiliser le moteur de recherche à vote disposition sur la page d’accueil du ministère),
- Sur Gérard Milhaud, membre de l’Académie nationale de médecine.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires