Le peintre arménien Aivazovsky au musée de la Marine

Entretien avec Jean-Noël Gard et Chahen Khatchatourian
Découvrez l’oeuvre du peintre Aivazovsky, talentueux et prolifique artiste de la mer du XIXème siècle, hautement apprécié dans le monde russe et encore trop méconnu en France. Cet artiste arménien est exposé au printemps 2007 au Musée national de la Marine.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Axel Maugey
Référence : CARR228
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr228.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1521-Le-peintre-armenien-Aivazovsky-au-musee-de-la-Marine.html
Date de mise en ligne : 1er avril 2007
Logo Art absolument
La Neuvième vague, Hovhannes Aivazovsky
La Neuvième vague, Hovhannes Aivazovsky

Jean-Noël Gard, vice-amiral, est le directeur du Musée National de la Marine qui accueille l’exposition du peintre arménien Aivazovskyi (1817-1900) du 7 Février au 4 Juin 2007.
Chahen Khatchatourian est l’ancien directeur du Musée National d’Erevan (Arménie) et un historien d’art réputé. Il est accompagné de son traducteur Claude Mutavian.

Pour la première fois dans notre pays, une exposition d’envergure permet de découvrir une peinture, liée essentiellement à l’élément marin, tour à tour déchaîné ou apaisé, sombre ou éclaboussé de lumière. Car la lumière est l’autre thème de prédilection d’Aivazovsky, celui qui le relie à ses préoccupations spirituelles et à ses racines arméniennes.
Comme les artistes arméniens de sa génération, Aivazovsky adhère aux idées de libération du romantisme et, bien que la plupart d’entre eux n’aient pas vécu en Arménie, leurs travaux tendent à recréer leur terre natale. Ainsi, la représentation qu’il fit des hommes luttant contre la mer en furie, traduirait la volonté de survie de la culture arménienne ballottée par l’Histoire.

Né en Crimée sur les bords de la Mer Noire, il a vécu, pensé, travaillé alors que la nation arménienne n’a plus d’état depuis de longs siècles. Elle se trouve (nous sommes au XIXème siècle) partagée entre trois empires, ottoman, perse et russe, et ses sujets demeurent attachés à la sauvegarde de leur identité.

Dans cette émission, nos deux invités évoquent le style personnel de cet artiste, son langage et l’ampleur de sa créativité artistique (il a peint quelque 6000 oeuvres !). Nous avons laissé notre invité arménien s’exprimer dans sa langue avant d’en offrir à nos auditeurs la traduction.

C’est dans un petit musée privé que l’on peut admirer à Paris de façon permanente quelques oeuvres dues à Aïvazovski. Il s’agit du musée arménien de France, la fondation Nourhan Fringhian, où sont conservées plusieurs huiles sur toiles et des dessins.

Aivazovsky est un merveilleux passeur entre la France et l’Arménie, entre les 500.000 Arméniens de France et les 3,5 millions de la République d’Arménie.

En savoir plus sur :
- L’académie de Marine et son exposition sur le peintre Aïvazovski
- Arménie mon amie, l’année 2007 de l’Arménie en France
- Le musée arménien de France

Retrouvez ici ! notre émission sur l’année de l’Arménie en France (2007) en compagnie de son commissaire général, madame Nelly Tardivier

Hovhannes Aivazovsky (1817-1900)
Hovhannes Aivazovsky (1817-1900)





© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires