Non, l’euro n’est pas trop cher !

La chronique économique de Philippe Jurgensen
L’euro, plus cher que le dollar, gêne-t-il l’économie française ? A-t-il une une réelle influence sur l’inflation ? Réponses de l’économiste Philippe Jurgensen.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : CHR209
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/chr209.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1401-Non-l-euro-n-est-pas-trop-cher.html
Date de mise en ligne : 7 mai 2007


Philippe Jurgensen
Philippe Jurgensen
Professeur à l’Institut d’etudes politiques de Paris, président de la Commission de Contrôle des Assurances et Mutuelles

La mode de "l’euro cher" repose sur des hypothèses contradictoires : d’une part, l’euro s’est réévalué contre le dollar, mais dans une proportion modérée de 10% depuis son lancement. Compte tenu des autres partenaires commerciaux, notre compétitivité globale n’en est que faiblement entamée. Et cet Euro fort pèse à la baisse et non à la hausse sur les prix.

A l’inverse, les craintes d’inflation liée à l’Euro sont une idée reçue, non fondée sur les faits. La hausse des prix reste inférieure à 2% l’an en moyenne, après comme avant l’Euro. L’erreur d’appréciation vient de ce que les prix en hausse sont ceux de petits achats fréquents, alors que ceux qui sont stables ou en baisse (les produits manufacturés) sont des achats plus importants mais plus rares.

Ecoutez la chronique de Philippe Jurgensen, professeur d’économie à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, président de l’Autorité de Contrôle des Assurances et Mutuelles.

Retrouvez les chroniques de Philippe Jurgensen ici !






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires